Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [PHOTOS] - [CONTACT] - [<--] - [-->]

Paris, septembre 2010

Reçois un mot très bref de Maman avec qui je n'ai eu aucune communication depuis plusieurs années même par téléphone, auquel elle joint un article sur une artiste textile Je reçois au même courrier, quelle coincidence, un avis d'imposition de taxe foncière pour mon appartement.

L'article découpé dans le quotidien La Croix fait un profil sur une artiste textile dont je n'ai que faire mais j'ai bien retenu que des membres de sa famille ont péri dans les camps de concentration de la 2ème guerre mondiale. A la fin ma mère me dit "Si tu veux ce livre je te l'offre. Tu peux le commander sur internet et j'enverrai le chèque". Puis elle a raturé pour écrire "je t'enverrai le chèque". Comme si elle voulait me dire ou plutôt me communiquer de façon subliminale de payer la taxe foncière sans oser me le dire en face, afin d'éviter une discussion car elle sait que sans le titre de propriété ni le règlement de copropriété que j'ai réclamés à plusieurs reprises je ne me considère pas légalement propriétaire. Rien de surprenant chez elle dans cette façon indirecte d'agir.

J'envoie un email à l'administration fiscale expliquant que je ne suis pas propriétaire du lot sur lequel je suis imposée de la taxe foncière. S'ensuit une correspondance sur plusieurs jours, le dernier message de ma correspondante m'indiquant que ma contestation n'est pas "suspensive", ce qui veut dire que je dois payer même si finalement l'administration s'est trompée. Donc je paie, et je n'ai plus de nouvelles jusqu'à fin novembre.

3 septembre

Dans le courant du mois il y a à nouveau une intervention du service de gaz juste devant l'immeuble.
7 septembre

Cela commence toujours par un marteau piqueur qui défonce l'asphalte à 9 heures du matin donc c'est impossible de ne pas s'en rendre compte.
7 septembre

Ensuite comme c'est déjà arrivé à plusieurs reprises,
13 septembre

ils laissent la surface en gravier ou en terre meuble sans la couvrir pendant plusieurs mois,
15 septembre

ce qui est très gênant pour les passants...
15 septembre

et encore plus pour les habitants de l'immeuble surtout pour moi qui m'appuie sur des béquilles, car la tranchée arrive jusqu'au seuil.

Je fais des échantillons dentelle au tricot et crochet. Je fais aussi ds conserves avec les légumes de saison. De la sauce tomate, de la ratatouille, des épinards...


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [PHOTOS] - [CONTACT] - [<--] - [-->] Trackback url http://www.brigittepicart.com/diary/2010/1009.html