Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [<--] - [-->]

Paris, octobre 2010

Dans la soirée du samedi 9 octobre, alors que je venais d'entrer dans la cuisine, j'ai entendu côté cour une voix dire "Puisqu'elle ne paie pas son loyer..." et aussitôt après, un bris de glace tout proche. Soupçonnant que c'était une manœuvre pour me faire ouvrir la fenêtre et me flinguer dans le noir, car je venais de rentrer dans la cuisine et allumer la lumière, je me suis bien gardée de le faire.

C'est seulement le lendemain dans la journée ensoleillée que j'ai regardé et j'ai vu que la fenêtre brisée était celle de la salle de bains de l'appartement dont la porte est en face du mien. La présence de ce lien noir attaché à la gouttière verticale fait penser que l'intrus s'est laissé descendre par la fenêtre de l'escalier entre le 2ème et le 3ème étage comme s'il n'y avait pas moyen d'entrer par la porte.

Pourtant s'il a dit "parce qu'elle ne paie pas son loyer" c'est qu'il devait être envoyé par ma mère qui est je crois propriétaire de cet appartement, alors pourquoi n'a-t'il pas défoncé la serrure en plein jour au lieu de venir la nuit comme un filou? Sinon parce qu'il voulait que je remarque sa présence côté cour, et que le seul moyen de s'en assurer était d'attendre la nuit pour que l'allumage de la lumière dans ma cuisine l'avertisse de ma présence?

14 octobre

Reprise du travail dans la tranchée qui est creusée à nouveau et agrandie dès le matin.
18 octobre

Travail plusieurs jours juste devant ma porte.
18 octobre

"Vous n'êtes pas hotauriser à remètre le gaz"
19 octobre

text
19 octobre

19 octobre

Ça a l'air sérieux!
24 octobre

Le bourdonnement de la machine à tasser le remblai est toujours bienvenu.
date inconnue

Le goudronnage a eu lieu sans que je m'en aperçoive. Est-ce encore une mince couche sur une feuille de kraft comme avant?

Vendredi 22 courses. A mon retour un locataire âgé à cheveux blancs arrive en même temps que moi et il me porte mon sac à provisions puis 2 jeunes femmes que je croise ds l'escalier me disent bonjour.

Samedi 23 en fin d'après midi un orage soudain et violent vient troubler le calme. Éclairs et tonnerre en même temps indiquent que nous sommes au centre de la perturbation comme si Jupiter était en colère.La fenêtre du séjour s'ouvre violemment mais je reste allongée et ne vais voir que plus tard. Il a fait froid dernièrement et j'avais mis une nappe d'ouate en polyester devant la fenêtre, maintenue à D et à G par des barres en bois appuyées dans le renfoncement, et tout est tombé par terre.

Plus tard ou le lendemain bruits dans l'apt de G (celui à la fenêtre brisée) mais je n'ouvre pas ma fenêtre pour regarder. Encore plus tard coups timides à ma porte. Vends 1 bonnet sur ebay.

Lundi 25 vais le poster. Reçois aussi colis de produits chimiques de ma cde du 30 août (pour teinture végétale). Achat de 4 pelotes laine chez Paris star.

Sécu Blues

Vais à la sécu pour me réinscrire. Les employées me font tourner en bourrique. Celle de l'accueil qui appelle les numéros ne me donne pas le temps d'arriver et elle appelle le numéro suivant avant que j'arrive à son bureau. Je suis en colère et lui demande si elle n'a jamais eu affaire à des personnes handicapées. La femme qui m'a devancée a l'air amusé mais elle me laisse prendre mon tour. Puis je vais attendre mon tour d'être entendue dans un des petits bureaux cloisonnés et la femme à qui j'ai affaire me dit que je n'ai pas tous les documents. Elle insinue également que je n'ai pas droit à la sécu gratuite si je gagne de l'argent. Je réponds que je ne peux pas être employée dans l'état où je suis et étant donné mon âge et la situation économique. Elle répond qu'elle ne voulait pas nécessairement parler d'emploi salarié, mais d'activité à domicile rémunérée. Je viens certes de vendre un de mes bonnets tricotés-main sur eBay mais une hirondelle ne fait pas le printemps et il me faudra en vendre beaucoup avant de faire un bénéfice. Cependant je me demande quand même d'où elle tient l'information. Elle me dit elle aussi (la femme de l'accueil me l'avait dit en premier) que ce serait beaucoup plus simple si j'étais au RSA (ancien RMI). Si j'avais le RSA je serais automatiquement qualifiée pour l'assurance maladie et leur travail, à la Sécu, serait tout mâché d'avance. Voilà pourquoi ils veulent que je m'y mette. Mais je n'ai pas du tout envie d'avoir affaire à ces assistantes sociales, ni à cette engeance d'enfer aux règles byzantines qui ne cessent de changer et qui me font mal à la tête quand j'essaie de les comprendre. Je n'ai pas du tout envie de remplir leurs formulaires, ni révéler des informations personnelles ni de leur fournir les putains de "justificatifs" (excusez le language), ni d'attendre leur courrier, leur approbation ou leur rejet, leurs rendez-vous pour renouveler mes droits etc.

Je répète à la femme de la Sécu que je ne suis pas éligible car j'ai touché un héritage. Je ne sais plus ce qu'elle me dit mais elle me fait ch... à nouveau avec cet héritage. Elle me donne une liste de papiers que je dois soumettre avec mon dossier. Elle me demande, entre autres, une preuve de mes revenus pour 2010 alors que l'année n'est même pas terminée. On dirait vraiment qu'ils ne veulent pas m'assurer alors que l'assurance santé, ils ne cessent de le répéter, est un droit de tous les Français et ils nous le répètent à tire-larigot mais quand on veut s'assurer c'est une autre histoire. La dernière fois que j'avais voulu renouveler mon assurance ils avaient perdu mon dossier et avaient fait traîner la recherche pendant un mois puis ils m'avaient demandé de renouveler ma demande. Je repars avec des formulaires à remplir.

Vendredi 29 vends 1 bonnet sur ebay. En tricote un autre.

Samedi 30 courses. De retour dans l'immeuble je vois dans l'entrée un homme que je crois reconnaître, cheveux blancs courts et yeux bleus. Je lui demande s'il peut me porter mon sac jusqu'au 2eme car il y a 1 sac de 5kg de pommes de terre, 2kg de sucre, 1 livre de beurre, et 1kg de tomates. Il me demande quel appartement. Quand j'arrive au 2eme il est toujours là et derrière moi arrive Mr Ung. Il dit qu'il y a une fuite d'eau venant de l'étage supérieur c'est-à-dire le 2ème, et l'homme qui a porté mon sac demande si l'appartement face est habité, je dis qu'une jeune femme y vit. Il dit que l'eau doit venir de là, il dit que si l'occupante n'est pas là il va devoir enfoncer la porte. Puis tous deux redescendent.

1/4 des épinards que j'ai achetés Chez Fructidor sont pourris, ce dont je me rends compte quand je les prépare dès mon retour en vue de les mettre en conserve. Si j'avais attendu le lendemain la pourriture aurait gagné tout le sac. La femme qui me les a servis les a pris non pas dans le cageot qui était sous mon nez mais dans un cageot en haut d'une pile au-dessus de mes yeux, dont je ne pouvais donc pas voir le contenu.

Quand j'ai fini de préparer les épinards je vais à la salle de bains et c'est alors que je vois que cela fuit beaucoup plus que quand je suis sortie. Alors le type aux cheveux blancs, c'est peut-être lui qui a dévissé les boulons et il faisait semblant ce croire que l'eau venait d'ailleurs mais en fait il n'y avait probablement pas de dégâts des eaux à l'étage inférieur. C'était juste pour m'embêter, ou me faire paniquer et appeler les pompiers ou un plombier. J'ai du mal à contrôler la fuite avec 3 boulons et le compteur qui pivote d'avant en arrière. L'eau jicle de façon que je n'arrive pas à tout recueillir et canaliser vers le wc. Justement quelques jours auparavant j''avais pensé à utiliser de l'emballage plastique à bulles au lieu du sac poubelle. C'est donc ce que je fais et comme prévu la rigidité du matériau permet à l'eau de s'écouler plus facilement dans le w.c. au lieu de s'accumuler en faisant des poches comme avant. J'ai quand même eu du mal à contrôler le débit de l'eau (débit de l'eau pas laid, débit de lait pas beau!) et cela tombait mal, un samedi soir, si j'avais dû appeler un plombier d'urgence cela m'aurait coûté la peau sans parler de l'attente, car comme on sait, les plombiers sont toujours débordés (ha ha ha).

Depuis que j'ai commencé à vendre des bonnets que j'ai tricotés sur ebay je me suis demandé pourquoi les gens boudaient les bonnets à revers mais pas les beanies et j'ai fini par comprendre que c'est à cause de leur pointe car de nos jours les bonnets sont ronds sur le dessus. Quand on se donne la peine de tricoter ou fabriquer quelquechose et qu'on essaie de le vendre sans succès on et forcé de se demander pourquoi les gens n'en veulent pas. Cela me rappelle quand je faisais des bérets à New York. Il m'était arrivé la même chose et petit à petit j'ai compris ce que les gens voulaient et dès lors mes ventes ont décollé prodigieusement.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [<--] - [-->] Trackback url http://www.brigittepicart.com/diary/2010/1010.html