Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [<--] - [-->]

Paris, juin 2012

Mardi 5: Transit de Vénus (conjonction-éclipse Soleil-Vénus)

Mercredi 6: Fait un pain en boule avec farine complète et levure de boulangerie. Assez réussi mais trop de levure.

Jeudi 7: Tricote "large leaves" motif en dentelles de façon linéaire après avoir essayé en vain de le tricoter en triangle. Devrai réessayer après avoir fait le modèle sur papier avec les symboles.

Fais salades de PdT, carottes râpées, tomates. Mange plus de fruits.

Vendredi 8: Commence à tricoter petit châle -un fichu plutôt- triangulaire motif de feuilles ("large leaves" essayé précédemment) en commençant par la pointe en bas.

Samedi 9: Courses Casino: 2 sacs de riz thaïlandais de 25kg pendant qu'il en reste. Je me suis mise dans la file des livraisons à domicile et tout de suite un livreur s'est approché de moi et m'a dit qu'ils ne livraient pas ces sacs de riz car ils sont trop lourds! Chaque fois que je veux me faire livrer ils commencent par me dire qu'ils ne peuvent pas pour une raison ou pour une autre. J'ai dit au livreur que je lui donnerais un super pourboire s'il me livrait, alors il a fait celui qui s'est laissé amadouer et a accepté. Il avait déjà des livraisons en attente et mon bon de livraison disait "14 heures" mais il m'a fait passer en tête de liste pour quelque raison, et m'a demandé dans combien de temps je serais chez moi comme s'il était pressé de me livrer alors qu'il n'était que midi et quelques. Comme je devais acheter des fruits et légumes chez Fructidor je lui ai dit que je serais chez moi d'ici une demie heure.

Arrivée chez moi j'ai vu que la demie heure était bientôt écoulée alors je n'ai pas fermé la porte d'entrée, je l'ai juste poussée sans que le verrou soit enclenché, et j'ai rangé mes achats, mais après avoir terminé je n'ai pas voulu laisser la porte ouverte alors que j'étais dans une autre pièce donc je l'ai fermée et dans les cinq minutes le livreur est arrivé et très gentiment il m'a apporté les sacs de riz et autres denrées mais m'a dit que j'avais fait une erreur sur le bon de livraison mais qu'il s'était quand même débrouillé. J'ai demandé à voir le bon et il n'y avait aucune erreur dans l'adresse. J'étais interloquée. Pourquoi m'avait-il dit cela? Déjà un autre livreur m'avait fait le coup et avait essayé de me faire sentir coupable pour que je le laisse rentrer chez moi alors que je lui avais dit de tout laisser sur le palier. (J'ai déjà raconté cette histoire). Je lui ai donné 12€ de pourboire. Bref j'avais ma réserve de riz.

Dimanche 10: Perds un morceau de dent en mâchant trop fort sur une PdT. Une inflammation de la chair à cet endroit s'ensuit, due au traumatisme (pas d'infection). Douleurs, prise d'anti-inflammatoires. Article sur Rense.com sur les remèdes pour soigner les maux de dents sans aller chez le dentiste ICI.

Entre la Sécu qui ne veut pas m'assurer et ma mère qui m'empêche de me faire soigner à moins de choisir elle-même le médecin, comment vais-je pouvoir continuer sans soin dentaires alors que mes molaires, depuis que mes deux bridges sont tombés, ne subsistent qu'à l'état de moignons qui s'effritent peu à peu? Je suis obligée de me priver de nombreux aliments car je ne peux pas les mâcher. Depuis la perte de ce gros morceau de dent, le pain complet lui aussi est devenu problématique. Je voulais me faire mon propre pain bio mais depuis cet incident je dois reconsidérer les recettes et m'orienter vers du pain très tendre.

Est-ce que cela va encore durer longtemps? Jusqu'à la mort de ma mère et même après, car elle n'est pas seule coupable. Non décidément, sa mort ne mettra pas fin à cette situation d'horreur. Priver de soins médicaux une victime blessée, c'est une atteinte aux Droits de l'Homme. Voilà sept ans que je marche avec des béquilles alors que si j'avais été opérée je serais sur pieds depuis longtemps, mais aucun chirurgien qualifié ne m'a rendu visite quand j'étais à l'hôpital. La fracture du péronée droit n'a pas été réduite et s'est consolidée en porte-à-faux. De même la lésion qui m'empêche de porter du poids en flexion n'a pas été soignée. Et tous les dentistes que j'ai contactés depuis la chute de mon premier bridge en 2006, se sont comportés de manière à me dissuader de me faire soigner par eux.

C'est curieux car quelques jours avant que ce morceau de dent ne se détache, j'avais pensé à une offre que ma mère m'avait faite il y a plus de trente ans car c'était avant que je parte aux USA. Je lui avais parlé de mon incapacité à payer les prothèses dentaires dont j'avais besoin, et elle m'avait alors suggéré de me faire soigner à Evreux par son dentiste à elle, elle m'avait dit qu'elle lui en avait parlé et qu'il accepterait de me soigner et qu'il ne me ferait pas payer la TVA sur les bridges. Mais maintenant que j'y pensais, j'étais certaine qu'il n'y avait pas de TVA sur les prothèses dentaires, alors pourquoi ma mère avait-elle voulu que je me fasse soigner par ce dentiste? Et juste après ce dernier incident dentaire, j'ai lu quelque part sur internet en anglais: "la solution est toute proche, si seulement on y pensait!" et j'ai été quasi certaine que ce message avait été placé là sur ordre de ma mère pour que je me rappelle précisément de cette offre qu'elle m'avait faite 30 ans auparavant et dont je m'étais souvenue il y a quelques jours, de même que l'article sur les diverses façons de désinfecter et calmer la douleur qui ne conseillait même pas à la fin de voir un dentiste!

Cela peut paraître parano mais avec les moyens qui existent aujourd'hui pour surveiller, légalement ou non, les activités des particuliers sur leur ordinateur, il suffit que j'écrive un document au format texte sans même me connecter à internet pour que celui-ci soit transmis et que les réactions soient mises en oeuvre et disponibles sur un des sites que je visite régulièrement, sous forme d'article ou de video.

Comment vais-je pouvoir continuer? Dans l'isolement et la souffrance, devant le sentiment d'urgence et d'impuissance je me suis mise à pleurer à haute voix pendant quelques minutes, allongée sur mon lit, chose que je n'avais pas fait, il me semble, depuis août 1999 quand j'étais à White Plains NY dans la résidence pour femmes sans logis et que tout le monde me faisait tourner en bourrique.

Mercredi 13: Sortie faire des courses. Au retour le jeune homme de Ceylan (apparemment) était occupé aux poubelles mais il avait l'ait très renfrogné et ne m'a ni regardée ni dit un mot. Le placard entre le le 1er et le 2ème étage était ouvert et des cageots vides s'étalaient à l'extérieur, gênant le passage. Quel contraste saisissant avec la dernière fois où nous nous sommes rencontrés! Moi je lui aurais bien dit bonjour gentiment, après tout il m'avait aidée, et je n'avais aucune preuve irréfutable de ses intentions le jour où il m'avait monté mes paquets, donc j'étais prête à admettre que je m'étais trompée et s'il avait été aimable j'aurais répondu de même, mais son attitude m'en a dissuadée, ce qui tend à confirmer que j'avais vu juste.

Dim. 24: L'inflammation dentaire s'est résorbée et la douleur a disparu. Mangé vers 11H une des 4 poires Comice achetées vendredi dernier à Fructidor. Au déjeuner je n'ai mangé que des pâtes avec du Parmesan. Vers 14H j'ai eu des palpitations cardiaques qui m'ont forcée à m'allonger. Cela a duré environ 2 heures sans interruption, mon coeur battait à se rompre. Je me suis levée vers 16H30 sans que les palpitations aient complètement cessé, et j'ai repris mes activités.

Je suspecte que c'est la poire qui était empoisonnée. Non seulement ils me vendent des cerises à 4,90€ le kg dont la moitié est pourrie, mais encore ... ils me vendent des fruits empoisonnés: il y a deux ans c'était un melon, l'hiver dernier c'était un ananas, et maintenant c'est des poires. D'ailleurs, écrivant ceci le 3 juillet, j'ai eu le temps de réfléchir et me suis rappelée que le jour où j'ai acheté ces poires l'étal était vide aux 3/4 et toutes les poires restantes étaient mûres donc il n'y avait pas beaucoup de choix, ce qui augmentait la probabilité que je choisirais une des poires empoisonnées, et il fallait les manger très vite après l'achat. C'est quand même drôle, j'avais une espèce de refus inconscient, car malgré leur état je n'y ai pas touché pendant 48 heures. De plus quelques jours auparavant, juste après que j'aie payé mes achats la femme qui me suivait a dit à la caissière quelquechose du genre: "Ah! On est bien content quand le printemps revient, on peut enfin manger autre chose que des pommes!" Et j'avais dit "Ah oui alors!" mais après réflexion ce que cette femme disait n'avait pas de sens car pendant l'hiver il y a toutes sortes de fruits à manger, pas seulement des pommes. Alors je me suis dit que c'était pour justifier la disparition des pommes Boskop qui sont celles que j'achète d'habitude, et m'inciter à acheter des poires à la place, ce que j'ai fait.

Mercredi 27 j'ai stérilisé (mis en bocaux -2 de 75cl-) les 3 poires restantes, au naturel c'est-à-dire sans rien faire d'autre que les couper en deux et ajouter de l'eau.

J'ai passé la semaine à tricoter des carrés de la taille de maniques, avec la technique bicolore pointilliste dite "mosaïque" en essayant des motifs inédits. En tout j'en ai fait 4 improvisés, après avoir suivi les explications pour faire un autre motif. J'ai aussi terminé ce mois-ci le petit châle triangulaire aux motifx de feuilles. Je n'ai pas encore pu le mettre en forme en l'étirant et l'épinglant sur un support dont j'attends la livraison prochaine.

Dimanche 30 juin il y avait la suite d'une série sur l'autopsie sur LiveLeak.com. La première partie de la série avait été présentée la veille et était intitulée "Reproduction". Elle consistait en la dissection des organes de la reproduction chez l'homme et chez la femme sur des cadavres, avec la participation en tant que modèles de jeunes gens des deux sexes, bien vivants eux, pour qu'on puisse montrer sur leur corps l'enmplacement des organes internes, il y avait aussi des organes plastifiés selon la technique allemande brevetée. Tout cela m'a paru d'un goût très douteux car la science ne semblait être qu'un prétexte, et à l'arrièree plan il y avait des fonds noirs et des cadavres plastififés éclairés savamment comme dans un musée ou une galerie d'art. J'ai regardé la dissection des organes mâles et j'ai arrrêté la vidéo avant que le médecin légiste ne commence à inciser l'abdomen du cadavre féminin.

Le lendemain, donc le 30 juin, la série continuait avec pour sujet: "Autopsy - Emergency Room - Massive Blood Loss (2/5) "Je ne sais pas où est passée la première vidéo" affirme le posteur car la série commence avec la deuxième des cinq vidéos. Et dès les premières minutes le médecin qui dirige le show explique que les lésions à l'artère radiale, celle qui court le long du radius de l'avant-bras, se produisent dans des accidents de voiture quand la main traverse le pare-brise et est blessée par le verre, et aussi dans des accidents en cuisine, le tout en souriant d'un air un peu louche comme s'il pensait à autre chose. Puis on voit le médecin légiste inciser l'avant-bras d'un cadavre, extirper l'artère radiale qui est bien enfouie en profondeur, et la couper transversalement d'un coup de scalpel net et rapide, pour démontrer la quantité de sang qui s'échappe de l'entaille en dix secondes. Un faux sang de couleur presque fluorescente commence à s'écouler mais comme il s'agit d'un cadavre le sang n'est pas propulsé par le coeur donc je ne vois pas quelle peut être la valeur scientifique de cette démonstration. Cependant aucun des deux médecins ne le mentionne.

Au bout de dix secondes l'éprouvette contenant le sang recueilli est mise à côté des deux autres qui contiennent déjà le sang recueilli suite à une entaille dans des vaisseaux de moindre diamètre, On infère que cela a eu lieu au cours de la première vidéo qui est manquante. Peut-être que si cette vidéo-là avait été affichée, je l'aurais regardée et je n'aurais pas voulu regarder la deuxième, qui est celle qui contient tout ce qu'il faut savoir pour se suicider en se taillant les "veines" du poignet. Je suis écoeurée et en colère. La vidéo continue avec la démonstration de trois différentes attaques à l'arme blanche sur la jolie femme nue, et là j'arrête car tout cela me semble très malsain. J'écris le commentaire suivant:
"Those who were wondering where and how to cut when "slashing their wrists" have got the answer to that question in the first video. Thank you so much."
Un autre spectateur se demande: "Does she need to be naked to explain how to take care of a nose bleed?" Good question!
Vidéos ici

Le temps ne s'est guère amélioré, tout le mois a été secoué par les orages et de violentes averses. La crise économique mondiale continue inexorablement, avec les renflouements qui ne suffisent jamais, et des bruits sinistres de craquement ici où la: faillite bancaire, démission d'un banquier, scandale financier, changement de ministre, énième réunion des pays de l'Union Européenne... on sent la dégringolade et on se demande quand viendra le jour où tout lâchera d'un seul coup. Nos dirigeants essaient toujours ne nous rassurer mais personne n'y croit plus.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [<--] - [-->] >