Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [<--] - [-->]

Paris, novembre 2012

Google est sur la page du Sommaire.

Traduction de la conversation entre une auditrice et un animateur au sujet des traversées de chevreuils sur les autoroutes:
"J'ai déjà eu trois collisions avec des chevreuils, immédiatement après avoir vu un panneau de signalisation indiquant leur présence. J'ai écrit à des journaux pour signaler le problème mais n'ai jamais eu de réponse alors finalement je fais appel à vous. Mon problème c'est que le Ministère du Transport autorise des passages de chevreuil dans des endroits où le traffic routier est si important... Il me semble que c'est irresponsable de la part de nos gouvernants, de laisser le gibier traverser la route dans des endroits où il y a un très grand risque qu'il soit percuté par des voitures... On pourrait penser qu'ils mettraient les passages pour gibier dans des villes plus petites..."
- Animateur: "Mais vous savez, les panneaux indiquant des passages de gibier ne sont pas là pour dire aux chevreuils que c'est là qu'ils doivent traverser, c'est plutôt un avertissement pour les automobilistes de faire attention dans les endroits où il y a une population de chevreuils importante."
- "C'est le gouvernement qui a mis les panneaux à ces endroits, il pourrait diriger la population de chevreuils là où il voudrait, il suffirait de mettre ces panneaux ailleurs. Je veux dire, pourquoi les mettre sur les autoroutes ou les inter-states, je veux dire, mon Dieu, je peux penser à tellement dautres endroits où ils pourraient mettre ces passages ailleurs que sur les autoroutes ou les inter-states!"
-Animateur: "Vous avez l'air de croire que les chevreuils sont attirés par les panneaux routiers signalant des passages de chevreuils!"
-"Oui, les panneaux sont là pour dire aux chevreuils que c'est là qu'ils doivent traverser."
- Animateur: "Et tous ces accidents que vous avez eu avec des chevreuils, c'était juste après avoir vu un panneau indiquant un passage de chevreuils!
-"Exactement! Si la limite de vitesse est 55 ou 65 milles par heure, comment est-ce que je suis censée... vous savez... on ne peut pas freiner à temps si un chevreuil traverse la route dans un de ces passages."
-Animatrice: "Alors vous voudriez que ces panneaux soient mis à un endroit moins dangereux?
-"Oui, ne mettez pas vos panneaux de passage de chevreuils sur les inter-states ou les autoroutes, mettez-les dans des endroits où il y a moins de circulation, là où la circulation est beaucoup plus lente, comme dans les petites villes, je ne sais pas, je pense qu'avec les passages d'écoliers, ce serait une bonne idée."
"Vous nous avez dit que vous avez déjà contacté les médias au sujet de ce problème?"
"-Oui, j'ai écrit au moins 3 ou 4 lettres."
"Nous allons essayer de vous aider, de faire connaître ce problème, OK?" à voir ici - nombre de vues: 9 386 502.

Vendredi 2: Nous ne nous sommes pas entendus pour une rencontre à Annecy, Bruno et moi car apparemment il voulait me voir à l'insu de sa femme et à la sauvette alors que j'avais décidé d'aller à Annecy étant certaine qu'étant retraité il aurait du temps devant lui et ne serait pas à la bourre. Notre correspondence a donc pris fin abruptement. Il faisait semblant de croire que je n'avais pas changé depuis l'âge de 25 ans car il m'a envoyé des liens vers des photos de moi sur mon album Flickr en disant "magnifique" et quand à propos de vélo je lui ai dit qu'à cause de ma lésion au genou je ne pouvais plus en faire et j'avais pris environ dix kilos de trop il a répondu qu'il aimait les femmes bien en chair car "il y a davantage à caresser". Ceci dit je suis sûre à 98% que dès le début ma mère l'avait contacté derrière mon dos et lui dictait ce qu'il m'écrivait, et essayait à nouveau de m'attirer dans un piège sexuel qui me coûterait la vie. A savoir, supposant que j'accepte qu'il me rende visite vers 8 heures du matin à mon hôtel pour une partie de jambes en l'air comme il me le laissait entendre, cela permettrait à un véritable assassin d'entrer dans ma chambre.

Samedi 3: Fuite goutte à goutte à la jointure du compteur d'eau. J'essaie de resserrer un boulon avec une pince mais au lieu d'améliorer la situation je ne fais que l'empirer. Un jet d'eau me gicle à la figure puis l'eau jaillit un peu partout. J'essaie de garder mon sang froid et brave l'averse pour calmer la situation. Je parviens à ce que le débit diminue mais pas à l'arrêter. J'installe une feuille de plastique à bulles derrière un tuyau horizontal qui la coince ainsi l'eau ruisselle le long de cette feuille qui aboutit dans la cuvette des wc. Et c'est reparti!

Dimanche 4: Je classe dans mon dossier "tourisme" les horaires de train Paris-Annecy. Plus tard quand je visite LiveLeak il y a une vidéo de grenouilles écorchées vives. N'oublions pas que les anglophones appellent les Français "frogs" parce que nous mangeons des cuisses de grenouille.

Lundi 5: Je me sens très déprimé dans la matinée, ne sachant pas pourquoi exactement J'appelle à nouveau le n° vert d'appel à témoins concernant la tuerie de Chevaline et je demande si mon appel du 19 octobre a été transmis car je suis surprise de n'avoir pas été contactée. L'homme au bout du fil me dit que tout le contenu de mon appel a été transmis. Je lui demande pourquoi on ne m'a pas rappelée parce que je donnais des pistes d'investigation sérieuses. Il fait son impatient et me dit que cette ligne doit être réservée aux témoins, pas être utilisée pour discuter d'autres sujets, mais s'ils ne font rien des tuyaux que leur donnent les témoins à quoi bon garder la ligne ouverte? En me disant cela il me donne l'impression qu'il me prend pour une dérangée. Plus tard je me souviens que quand j'avais appelé le 19/10, après que j'aie donné toutes les infos en sentant mon coeur s'arracher, le flic m'avait dit "bon eh bien merci, et nous savons où vous contacter.." mais je ne lui avais pas donné mon adresse à Paris, mais comme je lui avais donné l'adresse de mon site web qui comporte mon CV accessible sur la page d'accueil, et que ce CV contient mon adresse, je n'ai pas jugé utile de donner mon adresse complète au flic, et c'est peut-être pour cela que mon appel n'a pas été pris au sérieux.

Ensuite j'appelle la gendarmerie de Faverges que j'avais appelée le 26 septembre. Je demande à l'agent qui décroche si c'est à lui que j'ai parlé la dernière fois. Mon appel se déroule en tranches minces car à peine ai-je dit une ou deux phrases que mon interlocuteur me demande de ne pas quitter et passe mon appel à quelqu'un d'autre. En tout, en l'espace d'environ 5 minutes, j'ai bien eu 5 ou 6 interlocuteurs différents. L'un d'entre eux me dit que je dois passer à la gendarmerie. Je dis que je ne peux pas car je suis à Paris. "Alors si vous êtes à Paris, que pouvez-vous savoir de cette affaire?" Et pourtant il y a bien des gens à Londres qui y travaillent aussi. Est-ce qu'ils sont tous simplets ou quoi? Ils espèrent tous que quelqu'un témoignera avoir vu la voiture ou la moto tel jour à tel endroit, et après? En quoi cela les aidera-t'il à trouver le ou les coupables? Moi je leur offre la solution toute cuite, avec le motif et le déroulement, preuves écrites à l'appui,ils pourraient clore l'affaire en un temps record mais ils veulent que l'évidence, la vérité, se manifeste à eux en respectant les formes qu'ils ont prescrites. Ils veulent avant tout s'assurer qu'ils n'ont pas affaire à un canular et je les comprends un peu, mais il faudrait que je leur fasse comprendre que je ne suis pas un témoin lambda, je suis aussi impliquée dans l'affaire. Mais si je leur dis que la tuerie était un message à mon intention ils me prennent pour une folle. Et chaque fois que je dis que ma famille fait partie du grand banditisme ils me demandent d'un ton soupçonneux pourquoi je n'en fais pas partie moi aussi, comme si c'était un reproche à la limite, et quand je dis que j'avais une vocation artistique et qu'on ne peut pas faire les deux, de l'art et du crime, ils n'ont pas l'air convaincu. On dirait qu'ils ne peuvent pas admettre que quelqu'un puisse refuser de rentrer dans le business familial si on peut s'en mettre plein les poches.

Ils me disent que je dois écrire au procureur, je dis que je ne peux pas car mon courrier est détourné, je donne à nouveau l'adresse de mon site web. Après avoir raccroché j'ai l'impression d'avoir été abusée, comme s'ils s'étaient amusés à mes dépens à me passer d'homme en homme car ils ne me prenaient pas au sérieux.

Moi qui pensais que cette tuerie de Chevaline serait ma planche de salut! Voilà que je me heurte à l'incrédulité de la gent policière.

Vers 14H30 je décide de faire réparer la fuite d'eau tout de suite. Pas la peine d'attendre plusieurs mois comme je l'avais fait auparavant. En effet il s'était "écoulé" plusieurs mois pendant lesquels j'avais galéré avec des seaux et des serpillères que je tordais plusieurs fois par jour. Cette fois-ci je ne vais pas recommencer. Je veux faire supprimer le compteur d'eau car je suis sûre qu'il ne sert à rien sinon à me causer ces ennuis. En effet pour qu'une fuite se produise il suffit de tirer légèrement vers soi le bloc du compteur qui est situé entre deux boulons. Je me suis demandé quand exactement ma mère l'avait fait installer, et comme j'étais certaine que c'était avant que je sois devenue boiteuse, cela ne pouvait être qu'entre 2002 et 2004. Je voulais vérifier sur le compte-rendu d'Assemblée Générale des copropriétaires pour voir si l'installation de ces compteurs avait fait l'objet d'une résolution, mais je n'ai pas retrouvé mes archives. Cependant j'étais tellement convaincue que ce compteur n'existait que chez moi et non pas dans tous les appartements, que j'ai décidé de le faire supprimer. J'ai par la même occasion fait remplacer le robinet de la cuisine. Le tout pour la modique somme de 1.850€. Oui, ce n'est pas une erreur, 1.850€! Eh bien voilà l'argent de mes vacances à Annecy envolé en l'espace de deux heures.

Vendredi 9: Je reçois l'imprimante multifonction que j'ai commandée sur Amazon. Il y a eu un retard d'expédition et bien sûr cela m'a alarmée. S'ils tardaient trop je ne recevrais ma commande que la semaine suivante et comme je ne veux pas que mes colis passent le weekend en entrepôt à la poste, j'ai envoyé un mail à Amazon pour annuler la cde. J'ai reçu une réponse automatique qu'il était trop tard car l'expédition était en cours de préparation. J'ai répondu que si je ne recevais pas ma cde vendredi je refuserais la livraison. Elle a été livrée vendredi par UPS et je suis très contente! Je ne veux plus dépenser 60€ chaque fois que je veux faire une impression ou une copie avec mon imprimante couleur à jet d'encre Canon, alors plutôt que m'embêter avec des systèmes de remplissage et de remise à neuf de la puce qui coûtent la moitié du prix de l'imprimante que j'achète, livraison comprise, au diable.

Je me suis aussi assez énervée à essayer de faire marcher mon ancienne imprimante à laser dont les rouleaux d'entrainement sont usés. Elle ne fonctionne pas bien avec un câble parallèle à un bout et USB à l'autre. Je vais pouvoir m'en défaire le coeur léger même s'il reste encore beaucoup de toner dans la cartouche. En fait je pourrais la revendre sur ebay au lieu de la jeter! Histoire de ne pas polluer plus que nécessaire. J'ai eu un problème avec le branchement téléphonique pour le fax, mais tout en vacant à mes occupations dans la cuisine j'ai eu soudain l'idée que, puisqu de toute façon je ne me sers pratiquement jamais du téléphone, je peux facilement interchanger le branchement du téléphone au fax selon mes besoins, pas besoin que les deux soient en état de marche en même temps 24H/24! D'autant plus que je n'ai pas davantage de correspondents par fax que par téléphone.

J'ai jeté les restes de confit de lapin que j'avais fait il y a plusieurs mois. A en juger par l'odeur la viande n'était plus bonne à consommer. Je crois que c'est parce que j'ai introduit des bactéries quand j'ai prélevé des morceaux. Ce n'était pas une bonne idée que de tout mettre dans un grand bocal, il vaut mieux faire plusieurs petits bocaux ainsi on ne risque pas de contaminer toute la viande quand on prélève un morceau. J'ai bien fait de ne pas avoir fait ce premier essai avec de la viande plus chère. J'ai fait chauffer le grand bocal pour liquéfier le saindoux et ainsi rendre le nettoyage plus aisé. Une fois liquide, j'ai versé le saindoux et la viande de lapin avariée dans un sac en plastique double que j'avais placé dans un récipient. Puis j'ai refermé le sac et ai transporté le récipient dans la sdb pour qu'il soit au frais et que le saindoux se solidifie à nouveau.

Toute cette opération a provoqué le dégagement d'odeurs nauséabondes dans l'appartement et j'ai eu du mal à m'en débarrasser. Après avoir fait un courant d'air en ouvrant les fenêtres des deux côtés de l'appart, j'ai encore fait évaporer de l'eau chlorée pendant une heure ou deux sur feu doux, puis ai brûlé de l'encens. Mais quand j'eus nettoyé le grand bocal et que tout fut terminé j'éprouvai un soulagement considérable. Ce nettoyage de pourriture visible semble accompagner le nettoyage de pourriture que j'ai mis à jour au sein de ma famille. Le sentiment de soulagement est très palpable.

Lundi 12: J'ai soixante ans aujourd'hui!J'ai eu quelques voeux d'anniversaire automatiques, ls seuls voeux envoyés par une personne réelle venaient d'une inconnue du site Ravelry, qui a dû voir la petite icône d'anniversaire en bas à droite de mon avatar. Rien d'aucun membre de la famille, bien sûr. Je me demande comment ils/elles se entent maintenant que j'ai découvert la vérité sur mon père et Sophie et Véronique. En y pensant aujourd'hui je me suis souvenue que papa avait dit plusieurs choses devant moi qui étaient des mensonges et se rapportaient à sa prétendue maladie et aussi à la filiation de Sophie:

Au sujet de sa maladie il avait dit qu'à l'hôpital ils avaient voulu lui "faire un pneumothorax" mais qu'il avait refusé. Au sujet de Sophie il avait dit que quand il était allé à la mairie pour déclarer sa naissance, il avait hésité sur le chemin comment la nommer, il était partagé entre Sophie et Béatrice et il alternait ces deux noms au rythme de ses pas, et c'est ainsi qu'il avait nommé Sophie.

Ces deux faits imaginaires racontés en ma présence étaient donc destinés à me tromper. En fait mon père n'était pas à l'hôpital et ce n'est pas lui qui a déclaré la naissance de Sophie puisqu'il était en prison quand elle est née le 12 mars 1951. Donc il était en prison aussi en juin 1950, à l'époque de la conception de Sophie. Quand à Véronique... née le 23 octobre 1955, elle a été conçue fin janvier 1955 et il était en prison à ce moment-là aussi.

Du coup cela semble tiré par les cheveux que mon père m'ait engendrée en février 1952 entre deux séjours en prison. Il semblerait plus logique qu'il ait fait de la prison sans interruption entre juin 1950 (au plus tard) et l'automne 1955 quand il est venu nous rejoindre dans l'appartement de la rue Carnot à Annecy juste avant son trentième anniversaire. Alors tout compte fait,la vérité n'est-elle pas ce que disait Sophie au milieu d'un fouillis de mensonges, que mon père biologique est en réalité Jean, le frère de papa, et mon parrain? Car j'ai à n'en pas douter des traits physiques du côté Picart, et ma ressemblance avec Jean est assez marquée dans la forme ovale du visage. Mais la raison de cette paternité n'est pas l'infidélité de ma mère (cela semblait outrageux et absurde qu'elle ait pu tromper mon père avec le frère de mon père!) mais si elle l'a fait pour dissimuler la détention de son mari, c'est davantage compréhensible.

Mais alors pourquoi a-t'elle fait ça? Elle aurait pu divorcer mon père au lieu de se faire faire des enfants par d'autres hommes. Sans doute la mère de mon père, Catherine Gardic-Picart, y était-elle pour quelquechose. Peut-être avait-elle promis une récompense à ma mère, et ma mère, sachant sa belle-mère pleine aux as, aura su qu'elle était en position de force et aura négocié un prix avantageux.

Et nous les enfants là-dedans, pas étonnant qu'elle nous ait fait marcher à la baguette quand on voit que nous n'étions pour nos parents et notre grand-mère que des faux-semblants. Ils n'allaient tout de même pas s'attendrir sur nous, réaliser que nous étions aussi de êtres humains et nous lire des contes de fées à l'heure du coucher, non mais! Et puis quoi encore? Oui mon père et ma mère ont toujours réagi avec colère et impatience quand nous exprimions nos besoins et nos désirs, et les rares fois où j'ai osé dire que j'avais des droits, la réaction violente de mon père m'a dissuadée de renouveler cette prétention, car en-dehors de l'usage qu'ils pouvaient faire de nous, nous ne comptions pas pour eux.

En fait, ayant réfléchi davantage, je me suis souvenue que pendant toute mon enfance j'ai testé ma mère pour m'assurer si oui ou non elle m'aimait, et jamais, absolument jamais je n'ai eu le sentiment qu'elle ait éprouvé ce sentiment à mon égard. Déjà depuis ma petite enfance, durant les longues heures où je l'attendais, seule dans l'appartement de la rue Carnot, assise sur le sol, je me posais la question, et j'étais arrivée à la conclusion qu'elle m'aimait parce qu'en penchant la tête à 90°, si on la regardait de profil, sa bouche avait la forme d'un coeur! Aussi quand j'ai fait un séjour chez mes GP maternels à cette époque, et découvert l'amour et l'affection, il n'est pas étonnant que j'aie éprouvé un attachement très fort pour eux qui a duré jusqu'à leur mort.

Samedi 17: Le matin j'ai trouvé les deux serpillières superposées devant la douche, complètement saturées d'eau. Je les ai tordues pour les essorer puis remises en place, avec une cuvette par dessus, mais la cuvette est restée vide et les serpillières n'ont plus été saturées d'eau. Il a suffi que je remarque cet incident pour qu'il cesse. Je ne suis pas sortie de la semaine. J'ai tricoté deux bonnets et suis enfin sortie aujourd'hui. Les arbres ont perdu presque toutes leurs feuilles, qui jonchent le sol. Il n'a pas plu depuis longtemps alors les feuilles tombent peu à peu. Il suffirait d'une bonne averse pour que les arbres soient dénudés d'un seul coup.

Maintenant il reste à savoir quelle infraction pénale a valu à mon père cette peine de 5 ans de prison ferme, assortie d'une interdiction de séjour et apparemment d'exercer la profession sous son nom propre (renseignement pris cette interdiction s'applique quand l'infraction pénale a été commise dans le cadre de l'exercice d'un métier) donc mon père aura fait mettre le commerce au nom de ma mère, c'est pourquoi il insistait toujour avec un air inquiet à chaque rentrée des classes, pour que nous disions qu'il était "gérant de société" si on nous demandait la profession du père.

Mercredi 21: Cet article a été retiré du site Métrofrance mais j'en ai une copie que voici. Il parle d'une femme qui a été faite prisonnière et violée pendant 20 ans par un homme qui se disait son père mais n'était pas son géniteur. Elle a eu 6 enfants de lui. Il y a un une histoire presque identique en Autriche l y a un an ou deux mais cet article parle d'une Française et le sujet de l'article est la compensation qu'elle a obtenue du fond de compensation des victimes. Je crois qu'elle a eu près de 200.000€ et si je me souviens bien elle se dit satisfaite. On ne sait pas ce qui est advenu des six enfants.

C'est un peu comme si cet article était un message codé suivant la méthode Picart qui me disait "Bon, on t'a donné 182.000€ alors estime toi contente, ne viens pas encore nous réclamer de l'argent." Comme s'il ne s'agissait que d'argent! Comme si l'enfer qu'ils m'ont fait vivre toute ma vie pouvait se chiffrer en termes monétaires! Mais si c'est le cas, alors, et si les 182.000€ sont une compensation pour la fraude à la paternité, combien pour la destruction de ma vie sociale, de ma vie amoureuse et sexuelle, de ma vie professionnelle? Combien pour la destruction de mes dents, et la souffrance physique et psychique, et la gêne? Combien pour la perte de logement deux fois par an pendant dix ans dans les années 70? Combien pour tous les amants cruels qui avaient pour mission de me faire souffrir et me pousser au désespoir? Combien pour me retrouver sans logis à Paris? Combien pour faire péricliter ma carrière de musicienne? Mon petit business de chapeaux qui démarrait si bien? Combien pour me faire attaquer en justice pour non-paiement de loyer suite à mon inapacité à gagner ma vie? Combien pour avoir essayé de me pousser au suicide en me faisant expulser de mon appartement à New York en 1999? Combien pour le viol collectif quand j'avais 19 ans? Combien pour mon genou gauche? Combien pour mon genou droit? Combien pour mon bras droit? Combien pour le harcèlement par les commerçants? Combien pour le harcèlement par les voisins? Combien pour m'empêcher de me soigner les dents et le genou? Combien pour huit ans de marche avec des béquilles alors qu'il suffirait d'une opération classique pour me rendre la marche? Combien pour la limitation de mes déplacements? Combien pour la surveillance intégrale 24/24 7/7? Combien pour les avocats retournés contre moi? Combien pour m'empêcher d'avoir un avocat, m'empêcher de témoigner, m'empêcher de porter plainte, détourner mon courrier?

Jeudi 22: Depuis une quinzaine de jours j'avais une pensée quotidienne qui venait et repartait aussitôt, celle de quelqu'un frappant à ma porte. A la longue j'ai fini par avoir un sentiment d'appréhension accompagnant cette pensée. Quand samedi dernier j'ai trouvé dans ma boîte aux lettres un avis de relevé des compteurs d'électricité et gaz, je n'ai pas tout de suite fait le lien mais hier dans la journée, j'ai enfin compris que ce flash quotidien était une prémonition alors j'ai décidé de ne pas ouvrir. Donc ce matin j'ai entendu les coups frappés à ma porte vers 8H30 du matin et comme j'étais bien au chaud dans mon lit je n'ai pas bougé, c'était facile.

Plus tard quand j'ai regardé par la fenêtre j'ai vu un sac en plastique violet par terre devant ma fenêtre. J'ai terminé de tricoter une paire de longues mitaines sans doigts en laine de yak et mérinos couleur naturelle, un brun un peu gris très doux. Je les ai aussitôt enfilées et elles sont très confortables, me tenant les poignets au chaud alors que sans ces mitaines je sentirais le froid me remonter le long des bras. Auparavant je portais sur mes avant-bras des jambières en alpaga de Bolivie assez mal faites mais douces et chaudes. J'aime bien le modèle que j'ai tricoté, en côtes 2x2. Côté exécution la deuxième est plus réussie que la première. Maintenant que j'ai fait une paire à titre d'essai je peux en tricoter d'autres pour les vendre. Dimanche dernier j'ai commencé à mettre en vente sur ebay des bonnets que j'ai tricotés.

Jeudi 29: Cette semaine j'ai tricoté une paire de mitaines d'un autre modèle, avec des rayures qui font des vagues.

Message envoyé à Marc La Mola, auteur du livre "le Sale Boulot" récit de sa vie de flic à Marseille dans la BAC du Nord de la ville (la Cité) Formulaire de contact
Votre message a bien été envoyé Récapitulatif de l'envoi
Votre nom: Brigitte Picart
Votre adresse: kamo@runbox.com
Sujet du mail: Pourquoi la police ignore-t'elle mon témoignage?
Message: Bonjour Monsieur, je me pose cette question. J'ai appelé le n° vert d'appel à témoins concernant la "tuerie de Chevaline" du 5 septembre dernier car je suis sûre à 99% que j'en connais les auteurs. Comment faut-il parler aux policiers pour qu'ils me croient? Savent-ils qu'en rejetant mon témoignage ils rendent service aux criminels qui ont commis cette atrocité? Je leur donne l'adresse de mon site web (brigittepicart.com)où toute cette histoire complexe est écrite chronologiquement, est-ce que cela ne fait pas sérieux de faire un site web? Si je ne leur en parlais pas, ils me croiraient mieux alors?
Une autre question est: comment surmonter le refus des policier au commissariat d'enregistrer un dépôt de plainte (ils font une main courante à la place)?
Félicitations pour votre combat et merci pour votre service. Je vais acheter votre livre. Cordialement,
Destinataire: L'auteur du blog

J'ai mis sur mon site de Ravelry quelques photos d'un fichu triangulaire marine et blanc que j'ai tricoté il y a un an. Il y avait un petit défaut et pour le corriger il aurait fallu faire une opération risquée. N'ayant pas décidé quoi faire je l'ai gardé à l'ombre dans un placard puis l'ai resorti ce mois-ci et ai mis en ligne quelques photos, qui ont aussitôt recueilli 11 "favori". Cela fait plaisir.

Ah voilà! J'ai compris! Les flics me prennent pour une femme stupide comme celle qui voulait faire mettre les signaux "danger traversée de chevreuils" à des endroits plus commodes pour les automobilistes. Comment cela se fait-il qu'ils ne savent pas faire la différence? Et de toute façon, si on compare les pertes qu'ils encoureraient en suivant ma supposée fausse piste aux pertes qu'ils subissent depuis 3 mois en suivant des fausses pistes partout à la fois, cherchant des indices de motifs dans la vie professionnelle de Mr Al Hilli à Londres, ou dans une histoire d'héritage, ou un motif politique lié à l'Irak, eh bien à supposer que mon tuyau soit un canular (et je ne vois pas pourquoi) ils auraient vite fait de s'en rendre compte.

Alors que s'ils commençaient par vérifier les antécédents judiciaires de mon père (Célestin Picart né le 13 novembre 1925 à Paris 17ème) ils verraient tout de suite qu'il a fait de la prison, et qui d'autre encore de ma famille? Est-ce que le "voyage en Amérique" d'environ deux ans de François à la fin des années 70 était bien un voyage ou était-ce une couverture pour que je reste dans l'ignorance d'un séjour en prison, afin que je ne me méfie pas de lui?

° ° °

Petite digression au sujet des crimes de mon frère François contre moi:
De toute façon je sais avec certitude que c'est lui qui conduisait la voiture dans laquelle est monté l'homme qui m'a volé mon sac à l'arrachée à New York fin juillet 1986. Et je sais -j'ai fini par comprendre il y a deux ou trois ans- que ce vol de sac était pour que je sois sans aucun papiers pouvant m'identifier une fois morte, car peu auparavant j'avais écrit à Sophie et lui avais fièrement envoyé une des cartes de visite de traductrice-interprète que je venais de me faire faire. Et le plan était de m'attaquer et me tuer alors que je continuais mon chemin sans mon sac soit vers chez moi soit vers le commissariat, mais le plan a foiré car au lieu de faire ce qu'on attendait de moi j'ai couru après le voleur dans la direction opposée et suis montée dans un taxi pour le poursuivre. Voir le récit complet ici en anglais (les traductions par Google sont acceptables).

Et je sais aussi que la raison pour laquelle il était rentré dans ma vie en 1979 était qu'il avait ordre de m'éliminer en me présentant son ami Serge Koffikonan (un repris de justice) dont j'étais censée devenir la petite amie, et être conduite à ma perte par lui car cet homme effrayant était un visiteur fréquent quand fin 79-début 80 François et moi habitions ensemble au 4ème ici, puis quand nous sommes allés passer plusieurs mois de camping sauvage à Puget Théniers, arrière-pays niçois, Koffi était là aussi, reconverti dans l'activité honnête de marchand de frites au bord d'une route déserte. Ben voyons, bien sûr que mon rôle tout cuit d'avance était de me joindre volontairement à lui pour l'aider, surtout qu'il avait fait preuve en ma présence d'une ignorance complète de la cuisson, ayant mis à frire une portion de frites en deux fois à une minute d'intervalle, et étant donné l'intox pas très subtile de la cousine (de ma mère) Hélène qui répétait à chaque fois que je la voyais que son grand rêve était de vendre des frites dans un camion. Ce n'est pas très commode de raconter des histoires de tentatives d'assassinat en quelques lignes. Mais il y a plus de détails ici en français.

* * *

De même si les détectives de la police se donnaient la peine de comparer les dates du séjour en prison de mon père avec les dates de naissance de Sophie, moi et Véronique, ils comprendraient que mon père ne s'était pas du tout réformé puisqu'il avait accepté d'assumer la paternité de trois enfants dont il n'était pas le géniteur. Il fallait bien que cela en vaille la peine! Une fois qu'ils auraient constaté que ma famille a des activités criminelles depuis de nombreuses années, peut-être me prendraient-ils davantage au sérieux?

Ce journal du mois de novembre sera complété de photos et de liens dans les prochains jours -si Dieu me prête vie-.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [<--] - [-->] >