Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, avril 2013

Mercredi 10 : Le mois a commencé douloureusement et je me suis sentie très abattue par les événements récents. Les échanges d'e-mail ont commencé au sujet de la succession et sont responsables en grande partie de ma déprime.

Vendredi dernier un facteur m'a livré un petit paquet. Je n'avais rien commandé mais l'ai pris quand même puis j'ai vu qu'il était adressé à Hazielle Picart. C'est seulement avant-hier lundi 8 qu'on a commencé à me le réclamer. J'avais envoyé un email à la fratrie leur demandant de m'adresser tout email à mon adresse sur Orange que je ne consulte qu'une fois par jour et pas du tout le week-end, et en regardant lundi si j'avais des nouvelles j'ai trouvé 3 nouveaux mails de Norbert. Ce sont des lentilles de contact qu'il a commandées en urgence car Hazielle a cassé ses lunettes dit-il en me demandant de lui remettre l'avis de passage. Plus tôt Hazielle avait frappé à ma porte et je n'avais pas répondu, et laissé un mot sous la porte.

Je me suis couchée sans avoir réglé la question puis me suis souvenue de ce petit paquet et me suis re-levée. J'ai écrit en gros le nom d'Hazielle sur un papier et l'ai collé sur ma porte puis j'ai accroché un sac en plastique contenant le paquet à la poignée de ma porte d'entrée afin que ma nièce trouve ses optiques avant d'aller à l'école le lendemain matin. Norbert a confirmé la bonne réception.

Aujourd'hui ce n'est pas la grande joie non plus. Le temps continue d'être maussade et pluvieux. Les bourgeons sur les arbres n'ont pas encore éclos alors que l'année dernière dès fin février on voyait de loin comme une petite brume vert tendre nimber les arbres. Alors pour me remonter le moral j'ai fait du ménage et un gâteau (4 quarts). La bonne odeur me réconforte un peu, il est réussi, je peux être contente.

Depuis quelques jours j'ai apporté des révisions à mon rapport sur l'affaire Karine Leroy et fait des recherches avec le mot "perversité". Sans vouloir être tâtillonne j'ai trouvé qu le mot "perversion" est utilisé à la place de "perversité". Le sens n'est pas le même, la perversité étant un état d'esprit, alors que la perversion se réfère à une action sur un sujet particulier. Larousse définit perversité par "tendance à faire le mal consciemment par plaisir de nuire" et perversion par "action de corrompre une personne saine et vulnérable; - déviation des tendances normales; altération profonde d'une fonction et -pratique érotique d'un sujet dont les actes sont considérés comme immoraux ou antisociaux."

Ceci me rappelle quand j'étais en 10ème aux Tilleuls dans la classe de Mle Plasson: désireuse de le mettre en pratique pour m'assurer que je l'avais bien compris, j'avais appliqué à une situation scolaire un raisonnement que ma mère avait fait à la maison et ne sachant pas le sens du mot "retors" je l'avais deviné quand la maîtresse m'avait dit, en réponse à mon intervention, que j'avais l'esprit retors. Et ce mot m'avait blessée profondément et m'a hantée pendant des années car j'avais l'impression que la maîtresse me jugeait mauvaise de nature alors que c'était seulement quelquechose que je venais d'apprendre de ma mère et je ne comprenais pas que quelquechose de ma mère puisse être mauvais et cet incident m'a laissée salie, peinée et confuse.

Vendredi 12: Envoie e-mail vers 11H au Commandant Jeannesson re: Affaire Karine Leroy, colis piégé bd Malesherbes et tuerie de Chevaline. Il me répond vers 15H qu'il a fait suivre aux intéressés. Je réalise après coup que ce n'est pas la tuerie qui m'a empêchée d'aller à Annecy mais le manque d'enthousiasme de Berg à me rencontrer. Mais ma décision d'annuler mon voyage a précédé la tuerie de si peu que j'avais confondu.

Jeudi 18: Je suis sortie faire des courses à Géant. J'ai payé mes achats à une caisse self-service. Je n'avais pas pris mon ticket alors la surveillante m'a appelée "Monsieur" alors que visiblement avec ma veste un peu ajustée je n'étais pas un homme mais je crois qu'elle me manifestait de cette manière le déplaisir de la direction après que j'aie raconté la dernière arnaque avec la monnaie du billet de 50€. Ensuite chez Fructidor j'ai fait le plein de fruits et légumes: broccoli, fenouil, haricots plats + légumes pour une soupe et 3 sortes de fruits.

Vendredi 19: Semaine de lavage de linge et rangements. J'ai continué à me creuser la tête pour décider ce que j'allais tricoter et broder car j'ai envie de faire les deux. Au tricot j'ai envie de faire quelquechose en dentelle, assez de chaussettes et de bonnets jusqu'à l'automne prochain. En broderie je veux faire des lettres de l'alphabet pour enjoliver mon site internet.

Pendant que je remuais différentes idées dans ma tête j'ai profité des premiers beaux jours pour enlever les dispositifs anti-froid et laver du linge. J'avais bien de quoi remplir une grosse machine mais j'ai décidé en fin de compte de faire un peu de lavage tous les jours car je n'ai pas besoin que tout soit propre et sec en une seule fois et si j'étale la tâche au rythme d'une ou deux grosses pièces par jour, je viendrai à bout de mon tas de linge sale en une dizaine de jours sans avoir l'inconvénient de me déplacer jusqu'à la laverie ni rien payer ni attendre ni être agacée. Alors il ne restera plus que ce que je fais laver par la blanchisserie.

Lundi et mardi 15-16 je me sentais hésitante, ne sachant pas si je suis toujours sous surveillance ou pas, ne sachant pas quel degré de liberté j'ai retrouvé mais le sentiment d'oppression a diminué sensiblement. J'ai constaté avec satisfaction et amusement que pendant la période de Mercure rétrograde ce n'est pas seulement sur le plan matériel que j'ai réparé et finalisé: les deux enquêtes que je menais en même temps ont également été achevées avec succès. Et cela sans que je me force, c'est venu tout naturellement, comme si avec mes réparations de chaussettes je m'étais entraîné l'esprit dans la bonne disposition. Ensuite tout s'est enchaîné logiquement sans que j'aie suivi de plan préparé d'avance.

J'avais demandé à mes frères et soeurs de m'écrire leurs e-mails à mon adresse sur Orange (picart.brigitte@orange.fr) car j'avais remarqué que précédant mon adresse kamo@runbox.com, au lieu de mon nom il y avait "'" de sorte que quiconque ne savait pas qui était "kamo" ne pourrait jamais savoir que c'était moi et cela me chiffonnait de voir tous les noms de mes soeurs et frères écrits en toutes lettres mais pas le mien.

Du coup tous les e-mails concernant la succession sont envoyés @orange.fr et ma boîte aux lettres chez runbox est tranquille. Au début je lisais ces e-mails mais je sentais à chaque fois mon coeur faire un sursaut violent et à la lecture, cette douleur insupportable voisine de la torture émotionnelle et je me suis dts que cela allait encore durer des années, et cela n'avait pas arrêté plus d'un an avant que ma mère ne veuille me reprendre ce qu'elle m'avait donné et me fasse un procès. Alors après avoir envoyé mon message au cdant Jeannesson je n'ai pas eu envie d'ouvrir ma messagerie Orange et au moins j'ai un peu de paix pour le moment.

Il m'a semblé que les messages reçus @Orange ne sont plus aussi pressants qu'au début du mois. Je laisse "pisser" pour parler vulgairement. Le calme revient, et un peu de sérénité. J'ai enfin pu me mettre au tricot et ai essayé divers motifs russes d'Orenbourg avec un fil à dentelle en laine Shetland. Je m'attaquerai à un petit châle dès réception d'un fil cachemire-mérinos que je viens de commander.

A la fin du mois j'ai ouvert de vieux dossiers et ai trouvé une "CHRONO" en 3 parties. C'est ce que j'avais écrit en 1997 et n'avais pas pu imprimer car mon imprimante s'était mise à fumer et sentir le brûlé quand j'avais voulu le faire. Avec le recul du temps j'avais compris un an ou deux plus tard qu'exactement au moment où je terminais la rédaction de ce document, le propriétaire avait fait venir chez moi ce jeune homme indo-guyanais faire des réparations, et ce petit salaud aux yeux de velours m'avait fait un numéro de séduction et j'étais tombée dans le panneau mais il n'avait joué les amoureux transis que pour cacher son jeu, car c'est lui qui, profitant de son accès à mon studio, avait saboté mon imprimante. Et j'étais tellement fauchée à l'époque que je ne pouvais même pas me payer l'impression chez Kinko ou un autre service comme il y en avait tant dans les parages.

j'ai donc créé une nouvelle section sur mon site que j'ai nommée "Un Regrettable Attentat" et y ai posté la chronologie ainsi qu'une page de photos montrant les lieux et le déroulement de l'attaque proprement dite.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]