Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, août 2013

Samedi 10: J'ai terminé la phase broderie de ma jupe-culotte en lin ivoire. Il y a une bande en bas de chaque jambe et un losange sur le côté, le tout dans le motif de filet de pêche appelé AMIMON en Japonais.

Durant les grosses chaleurs j'ai eu quelques problèmes de conservation des aliments. Je rappelle que je n'ai pas de réfrigérateur, ayant décidé de consommer de l'électricité le moins possible. J'ai coutume alors d'acheter le beurre en petites quantités (250g au lieu de 500) pour ne pas avoir une grosse masse ramollie. Mais les fromages frais de chèvre que j'avais achetés ont fini à la poubelle avant que j'ai pu y goûter car ils se liquéfiaient et attiraient les mouches, tandis qu'un fromage de brebis a abrité un gros asticot qui a fini par percer le papier d'emballage pour sortir. Ne sachant comment repousser cette invasion et neutraliser l'odeur qui traversait même le sac en plastique j'ai fini par le jeter par la fenêtre aux alentours de 2 heures du matin. Oh la vilaine!

J'ai l'imagination qui bouillonne. Je m'intéresse à nouveau au tissage ou tressage de bandes et pense à des fils fluo ou rétro-réfléchissants pour des applications à usage de sécurité pour les vacanciers car il y a déjà eu beaucoup de noyades cet été.

"Comment va la santé?"J'ai eu des saignements de nez d'origine mystérieuse et depuis deux ou trois mois un rhume que je croyais dû au pollen mais au hasard de mes visionnages de vidéos (reportage sur l'affaire Flactif) j'ai appris la cause véritable: il s'agit d'une rhinite dite "croûteuse" (et pas pour rien!) dont la cause, à en croire un site sérieux américain, est l'excès d'aspirine. En effet pour pouvoir m'endormir j'avais pris l'habitude de prendre avant de me coucher la moitié d'un comprimé de 500mg d'aspirine, et ceci depuis 2005! Ayant compris la cause du problème j'ai arrêté de prendre de l'aspirine. Peut-être mon sang est-il hyper acide? Il faudrait le ramener à un Ph plus proche de la normale. A étudier. En attendant j'ai la respiration sifflante et gênée par les croûtes qui se forment dans le haut de mes narines. Ce n'est pas drôle. J'allège les symptômes en inspirant de l'eau par les narines pour les humecter et ramollir les croûtes, et aussi en y mettant une crème grasse pour maintenir les surfaces souples et flexibles sinon elles deviennet sèches et dures comme du carton. Il suffit de si peu pour nous gâcher la vie!

Dimanche 18: En rentrant du supermarché G20 j'ai ouvert ma boîte à lettre. Il y avait une notification d'huissier et le pli correspondent daté du 12 août envoyé par courrier simple. Ce sont mes co-héritiers qui m'attaquent. Encore! Je n'ai pas encore lu à tête reposée car j'ai vu que j'ai un délai de trois mois je crois pour répondre.

Lundi 19: Appelé vers 14H30 le n° vert concernant les disparues de Perpignan le 14 juillet dernier. Depuis le matin un marteau piqueur se faisait entendre à proximité. J'ai d'abord composé le n° de la police et ai entendu "le numéro que vous avez demandé est temporairement hors de service!" J'ai alors cherché le n° vert et le marteau piqueur s'est tu et n'a pas repris le restant de la journée ni le lendemain.

Allison la fille était candidate à l'élection de Miss Roussillon qui a eu lieu dimanche 11 aôut. J'ai suivi l'affaire depuis le 5 août, date de la mort par suicide/pendaison du père Francisco Benitez, un agent de recrutement à la Légion Etrangère de Perpignan. J'ai passé beaucoup de temps à suivre l'affaire sur internet et commenter les articles sur le site de RTL et de l'Indépendent de Perpignan.

J'ai dit au flic que je croyais Benitez sincère dans sa vidéo, et m'étais demandé si le motif n'était pas du côté du concours de Miss Roussillon. Je lui ai signalé avoir vu sur le site officiel du concours que le directeur disait qu'Allison n'était pas officiellement candidate car elle n'avait pas encore renvoyé sa fiche d'inscription, ce qui me semblait invraisemblable moins d'un mois avant le concours, et il devait y avoir une date limite d'inscription. En plus Allison avait le n°2, ce que tout le petit monde de ce concours savait, et ce qui contredit Thierry Mazars car ce numéro indique qu'Allison s'était inscrite dès l'ouverture des inscriptions. Par ailleurs, d'après les articles parus le lundi 12 août, Sylvie Tellier, la directrice du concours, avait interdit aux candidates et à leurs familles de parler d'Allison, de même une femme interrogée par BMFTV dans l'audience du concours, disait que dès qu'on leur parlait d'Allison les jeunes femmes fondaient en larmes. Comme obéissant à un ordre pour dissuader les enquêteurs, il me semble, car il est improbable que les onze jeunes femmes éprouvent toutes le même immense chagrin et aient une réaction identique. Le policier m'a dit qu'il allait faire part de mes observations aux enquêteurs. Il m'a demandé mon n° de tel et je le lui ai donné, il m'a demandé mon n° de portable et il n'a pas voulu me croire quand je lui ai dit que je n'en ai pas. Il a dit que l'appel serait sécurisé mais je n'allais pas lui expliquer pourquoi je n'ai pas de téléphone portable. Voir quelques captures d'écran.

Mon ouvrage de couture est resté en plan et la machine à coudre inutilisée car je n'avais pas la tête à ça.

Podologie aviaire

Vers la fin du mois j'ai fait rentrer les pigeons chez moi en mettant des graines à l'intérieur, tout près de la fenêtre. Petit à petit ils se sont enhardis et ont fini par marcher sur le sol et voler et se poser un peu partout. On dirait que ça leur plait de découvrir un nouveau lieu. Certains se livrent à d'habiles manoeuvres aérobatiques.

J'ai remarqué que l'un d'eux boitait, il posait à peine un pied par terre, et en y regardant de plus près j'ai vu qu'il y avait du fil blanc enroulé autour des doigts. Je l'ai attrappé d'un geste vif et l'ai emmené dans la salle où, au moyen d'une paire de ciseaux à broder à bout très pointu, j'ai glissé la pointe sous le fil et l'ai sectionné. Il était enfoncé profondément dans la chair et enroulé en plusieurs endroits. Je crois que ce type d'accident est la cause de tous ces doigts ou ces pieds amputés car privé de circulation, le membre finit par mourir et tomber. Le lendemain j'ai vu un pigeonneau qui avait non seulement du fil enroulé autour des deux pieds, ce qui le faisait trébucher à chaque pas, mais en plus il y avait une brindille d'environ 5cm de long accrochée à ce fil. Quand j'ai voulu attraper l'oiseau je m'y suis mal prise et l'ai saisi par la queue, et toutes ses plumes me sont restées dans les mains tandis que l'oiseau m'a échappé. Malgré la perte de cet important outil de navigation il a continué à voler sans s'en faire mais j'avais honte de ma maladresse en le voyant ainsi mutilé... il parait que ça repousse.

La deuxième tentative fut la bonne et j'ai libéré l'oiseau de ses entraves en moins de cinq minutes et l'ai lancé en l'air une fois l'opération terminée. Le pigeonneau de la photo est le troisième que j'ai désentravé.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]