Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, juin 2014

Vendredi 6: Affaire Marine Boisseranc: Sur le forum "Non Elucidé" sz France 2 j'ai appris que Ludovic Pierrefeu, l'ex petit ami de la victime, qui avait été mis en examen et sous contrôle judiciaire début 2011 a été libéré du contrôle judiciaire (interdiction de sortir du territoire et obligation de pointer au commissariat de police). J'ai été très heureuse d'apprendre cette nouvelle. Je pense que mon intervention auprès de son avocat le mois dernier y est pour quelque chose, bien que les articles de la presse locale ne soient pas très détaillés. Il est clair en tout cas que l'avocat que j'ai contacté et à qui j'ai soumis ma théorie du crime a agi et pour moi cela vaut tous les remerciements. J'ai quand même bien apprécie qu'une participante au forum sur France 2 m'envoie un message privé me remerciant pour tout ce que j'ai fait.

Samedi 7: Je suis sortie faire des courses le matin. j'ai d'abord pris un double express et deux croissants au café jouxtant la boulangerie, puis ai acheté deux portions de crevettes sauce piquante dans la partie qui a été convertie en comptoir à emporter de cuisine asiatique. Avec ma barquette dans un petit sac en plastique j'ai ensuite acheté des F&L chez Fructidor puis sui entrée dan le supermarché. Mon but principal était d'acheter un filet de 5kg de pommes de terre mais les seules qu'il y avait ne m'ont pas plu et finalement je n'ai acheté que des pâtes et des oeufs. Puis j'ai fait la queue pour la caisse self-service et le préposé a fait entrer sous mon nez une femme qui était hors de la file d'attente et cette femme a immédiatement pu payer ses achats. Quand j'eus enfin payé les miens et refermé mon sac à dos je me suis aperçue que je n'avais plus ma barquette de crevettes sauce piquante! Heureusement j'ai pu vite retrouver à quel endroit je l'avais oubliée car n'ayant que deux achats et sachant très bien que je n'avais pas mon petit sac au rayon oeufs, j'ai rebroussé chemin et suis repartie dans les rayons, non sans m'être douloureusement cogné l'os de la cheville sur un poteau en me faufilant dans un sens interdit.

Tandis que je me pressais sur mes béquilles en direction du rayon des pâtes, j'imaginais ma déconvenue si quelqu'un avait trouvé mes crevettes et les avait emportées! Mais comme on était en fin de matinée et que la grosse foule n'arrivait qu'après déjeuner j'avais une chance. En effet, j'ai vu mon petit sac là où je l'avais laissé, m'en suis saisie, soulagée, et suis repartie vers la sortie. En arrivant devant ma porte je n'ai pas trouvé ma clef. Décidément! J'ai fouillé dans mon sac et ne l'ai pas trouvée alors j'ai pensé que je l'avais laissée sur ma boîte aux lettres. Il fallait que je redescende et j'étais déjà fatiguée. J'ai posé mon sac à dos devant ma porte et suis redescendue. J'ai entendu la voix de Mr Hung alors je lui ai demandé, avant même d'arriver, s'il avait vu mes clefs et il m'a dit que non. Elles n'étaient pas sur ma boîte aux lettres. "Regardez bien dans votre sac" me dit-il. Je regarde à nouveau et je les vois dans la poche arrière de mon sac. A quoi pouvais-je donc penser quand je les ai mises là?

Mardi 10: Sur le forum de France 2 on assiste à une invasion de posts qui ne servent à rien sinon à mettre de la distance avec mon dernier post ("flooding"), où je disais qu'apparemment le crime avait été commis de façon à incriminer le jeune homme, et que peut-être pour cette raison le père de Marine avait forcé la jeune fille à rompre, ainsi son petit ami avait un mobile voir pseudo "Kamomil"

Ces derniers jours j'ai tricoté un pull-over taille 12 ans en laine rouge et gris clair (toujours dans l'opération Vide-cartons). J'ai fait l'empiècement raglan et suis arrivée à l'encolure. A ce stade je dois faire une pause de quelques jours car j'ai mal aux poignets à force de tricoter. J'ai mis en pelote les 5 écheveaux que j'ai teints à l'indigo et fait des rangements et du ménage.

Vendredi 20: Depuis plusieurs jours il y a des travaux sur une bonne longueur de l'avenue devant chez moi jusqu'à l'angle à gauche, et à droite jusqu'à la rue Charles Berteau. Ces travaux concernent des conduites de gaz pour le chauffage urbain et le trou devant le restaurant chinois en bas de l'immeuble est très profond. J'ai affiché quelques photos cliquables au bas de cette page.

Cette semaine j'ai repris mon tricot pour terminer le pullover mais l'encolure, bien que j'aie suivi scrupuleusement les explications, était décidément trop étroite pour laisser psser la tête. Il a fallu que je m'y reprenne 4 fois, c'est-à-dire j'ai défait mon tricot trois fois! Et avant de le défaire la troisième fois, j'ai remarqué que la laine que j'avais re-tricotée avait l'air défraîchi. Heureusement que je m'en suis aperçue à ce moment, et non pas après avoir réussi mon encolure au 4ème essai car alors j'aurais dû défaire à nouveau, horreur! ou me contenter de l'aspect défraîchi (presque invisible). J'ai donc utilisé une pelote neuve et terminé mon pull qui a belle allure maintenant et une encolure adéquate.

Cet incident m'a permis de tester Ann Budd, l'auteur réputée du livre de tricot car j'ai parlé de mon problème sur le forum qu'elle anime sur le site Ravelry. Elle n'a fait que me demander de vérifier si mon échantillonnage correspondait bien au modèle dont j'ai suivi les explications. Je l'ai donc vérifié à nouveau et j'ai trouvé que j'avais 17 mailles sur 10cm, soit une maille de plus tous les 10cm que le modèle que je suivais. Elle m'a affirmé mordicus que le problème ne pouvait venir que de ça alors que le tour de cou de son modèle ne faisait que 46 mailles soit 27cm, pas assez pour laisser passer une tête de gamin de 12 ans qui est presque aussi grosse qu'une tête d'adulte soit au minimum 55cm de circonférence. Elle m'a dit qu'elle n'était pas forte en géométrie et qu'elle n'allait pas s'aventurer dans des calculs alors qu'il n'était nullement question de faire des calculs avec PI, seulement de convertir en centimètres un nombre de mailles donné. Ce n'est pas la première fois que je constate le refus d'une personne d'admettre qu'elle a fait une erreur.

J'ai acheté plusieurs livres récemment: des livres pour la broderie d'initiales et de monogrammes, et des livres sur le droit pénal général et la procédure pénale. Maintenant que j'ai fini mon pull je lis en prenant mon thé du matin. Je me suis inscrite à un cours en ligne auprès de Maria Suarez pour apprendre à broder les initiales au plumetis.

Lundi 30: Je reçois un e-mail de Norbert "URGENT" dans lequel il me demande de donner procuration au plus vite à la notaire Villoteau d'Evreux car il a besoin du fruit de la vente des biens immobiliers pour financer les études de sa fille à la rentrée prochaine. Evidemment je n'en ai pas cru un mot et plusieurs jours plus tard je me suis rendu compte que j'avais fait référence à ce frère dans un contexte humoristique: j'avais dit qu'un sketch de l'humoriste Norman sur Youtube où il se moque des "Apple addicts" me faisait penser à mon frère. Et comme ma famille surveille tout ce que je fais avec mon ordi il a dû penser que j'étais d'humeur à lui faire plaisir. Il s'est trompé.

Tout le mois j'ai continué à réfléchir à l'affaire de Marine Boisseranc et à écrire des commentaires sur le fil de discussion sur France2 et j'ai fait des progrès et raffiné ma théorie initiale mais ne vais pas surcharger mon journal pour en parler. Je ferai en temps voulu la mise à jour sur le dossier consacré à cette affaire sur ce site.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]