Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, décembre 2014

Vendredi 5: Appris hier Eric Boisseranc porte plainte contre les internautes qui l'accusent d'avoir tué sa propre fille. Je suis mentionnée comme "une internaute parisienne" et on voit mon 2ème rapport d'enquête avec des passages sur fond bleu de février dernier: reportage TV

Ah bon! Selon Métronews il a porté plainte le 3 novembre! Mais je crois qu'il y a erreur: article Métronews

C'est drôle que le père Boisseranc ait porté plainte quelques jours seulement après que j'aie envoyé mon rapport à la gendarmerie. Ce sera très intéressant de suivre le déroulement. Pour être coupable de diffamation il faut faire preuve de mauvaise foi or il est évident qu ce n'est pas mon cas puisque j'ai envoyé mon rapport aux gendarmes. Quel événement inattendu! Mais ce monsieur Boisseranc doit être comme ma mère, il ne supporte pas qu'on mette en question sa sincérité. J'espère que les gendarmes vont lui poser beaucoup de questions!

Ce qui est extraordinaire c'est qu'il ait attiré l'attention des "forces de l'ordre" sur mon site. Jamais je n'aurais espéré qu'un opposant me rende un tel service!

Mercredi 10: J'ai vu que le bref reportage a envoyé 1.000 visiteurs de plus sur mon site.

Dimanche 14: Cette semaine j'ai vendu deux bonnets sur ebay. Je suis en train d'en tricoter un aux couleurs de Noël, cela faisait longtemps que l'idée me trottait en tête. Le rouge est un beau carmin, le blanc est blanc comme neige. C'est le rouge qui domine. Sur un fond où de petits losanges blancs sont parsemés à intervalles réguliers, il y a un énorme flocon blanc sur le côté gauche.

INFO IMPORTANTE: J'ai enfin compris pourquoi chez 5 à Sec ils font exprès de me tourmenter en me rendant mes serviettes mal lavées, pas repassées (alors que je paie pour ça) et pliées n'importe comment. Le comble a été quand en dépliant une serviette de toilette pour m'en servir, j'ai vu qu'il y avait quelques taches brunâtres et une coulure bleue. ILS VEULENT QUE J'ARRETE D'ETRE CLIENTE CHEZ EUX. Mais pourquoi? POUR QUE J'AILLE A LA LAVERIE. Mais pas la laverie proche du carrefour Tolbiac/Choisy, qui est grande et bien installée, parce que la dernière fois que j'y suis allée, il y a plusieurs années, le préposé avait fait exprès d'interrompre le lavage de ma machine et le cycle entier avait pris presque une heure au lieu de 20 minutes, et je n'avais pas fini de plier mon linge à m'heure de la fermeture quand il a éteint les lumières. Je sais que j'en ai parlé dans ce journal, il faudra voir le mot "laverie" sur le Google local. Donc "on" ne voulait pas que j'aille à cette laverie, ni que je donne mon linge à la blanchisserie car avant 5 à Sec j'allais au pressing de la rue Caillaux et la femme qui tenait cette boutique a elle aussi réussi à me faire fuir son commerce.

Donc, quelqu'un veut me forcer à aller à la laverie en face de chez moi, qui est mal située, à l'écart au fond d'un jardinet, dont l'accès est rue Philibert Lucot, qui est dans un cul de sac et dont l'intérieur est très mal agencé, avec seulement la place de se tenir debout, aucun espace pour s'asseoir ni de plan de travail pour plier son linge. Je suis sûre que si j'y allais je serais tuée et personne ne verrait rien. Voilà pourquoi le personnel de 5 à Sec a tout fait pour me forcer à ne plus venir chez eux. J'ai parlé des brimades qu'ils m'ont imposées à plusieurs reprises, y compris en septembre 2012. En cliquant sur l'image on accède à un essai-photo sur ce sujet.

* * *

J'ai décidé de finir l'année en notant de petits événements sans grande importance mais qui donnent une idée de ma vie quotidienne:
- Les souris: J'ai enfin réussi à m'en débarasser. Il a suffi que je mette le beurre et le fromage hors de leur portée. En surélevant ces denrées et en les mettant sur ou dans un endroit inaccessible car trop lisse pour leurs petites griffes, l'odeur ne leur parvient plus donc elles ne sont plus attirées chez moi, et même si elles venaient elles seraient incapables d'atteindre l'objet de leurs désirs. Plus de souris! C'est quand même une excellente nouvelle.

- calfeutrage: Depuis le début du mois j'ai calfeutré les ouvertures:

  1. Devant la porte d'entrée j'ai placé une grande plaque de carton-mousse que j'ai du couper pour la mettre à la bonne largeur.
  2. En haut de la porte de la SdB j'ai placé un morceau de molleton en polyester, le genre de molleton qui sert à rembourrer les couettes. Il fait 30mm d'épaisseur. Le système de fixation est très peu orthodoxe: derrière le molleton j'ai cousu du papier kraft à la main, à gros points sans serrer pour ne pas comprimer le molleton, ainsi le scotch colle à ce papier et tient bien et n'alourdit pas trop, et le molleton est bien en place. Plus de courant d'air!
  3. Dans la salle de séjour j'ai posé au sol une bande de carton ondulé de 50cm de large pour arrêter le courant d'air en bas de la fenêtre, et un métrage de molleton polyester fin qui laisse passer la lumière mais bloque une partie du froid qui rentre par les vitres. Tout en haut il y a un autre courant d'air mais je n'ai pas réussi à poser une bande de molleton de façon durable.
  4. Dans ma chambre il y a deux fenêtres. L'une est fermée en permanence et derrière le grand rideau elle a déjà un revêtement en plastique à bulles et une grande valise bloque le courant d'air en bas. Mais j'ai placé devant le renfoncement une grande plaque en carton de 20mm d"épaisseur et 2m de haut x 1,5m de large. C'est une des deux plaques de protection du carton-mousse que j'avais eu tant de mal à me faire livrer. J'ai bien fait de ne pas les jeter!
  5. L'autre fenêtre a deux plaques en polystyrène expansé qui reposent sur le sol et bloquent le courant d'air en bas, et je les déplace pour ouvrir la fenêtre. Je ne peux faire davantage pour cette fenêtre que j'ouvre tous les jours.

* * *

Depuis que j'ai parlé avec la police au sujet de l'homme qui pourrait être l'infâme "Grêlé", je sens qu'une blessure que je portais depuis toutes ces années est enfin guérie. Mieux vaut tard que jamais! Je m'en rends compte car depuis ma prise de conscience qu'il m'avait violée, je me sens mieux dans ma peau, davantage amie avec moi-même. Il me semble qu'auparavant j'avais un certain mépris pour moi-même car moralement je réprouve la promiscuité, et je me punissais inconsciemment. Maintenant j'ai plus d'enthousiasme et d'énergie, et je prends meilleur soin de mon intérieur pour être plus confortable. Je balaie plus souvent, je range plus souvent etc. sans que ce soit une corvée mais de bonne grâce.

Mercredi 17: Hourrah j'ai trouvé comment fixer une large bande de molleton pour calfeutrer le haut de la fenêtre du séjour. J'étais presque résignée à acheter une perceuse quand soudain j'ai eu l'idée d'utiliser des cure-dents et de les enfoncer dans l'interstice par où rentre le courant d'air! Ainsi je n'ai pas besoin de faire des trous. J'ai donc placé la bande tout en haut de l'embrasure, environ 5cm au-dessus de l'interstice . Cet espace est donc couvert par le molleton qui descend encore ue vingtaine de centimètres. J'ai percé le molleton avec les cure-dents qui ont l'avantage d'être suffisamment longs et légers, et ils se sont enfoncés sans problème dans l'interstice. Je touche du bois mais cela fait trois jours que j'ai fait cette installation et elle a l'air de tenir. La différence de température dans la pièce est remarquable. Je peux rester assise près de la fenêtre sans sentir de courant d'air glacial.

France 2 a fermé le forum consacré aux affaires de la série "Non Élucidé". Ce n'est pas une grosse perte car le niveau intellectuel était très bas. Il y avait beaucoup trop de participants qui semblaient n'être là que pour tuer... le temps. Comment peut-on s'intéresser à toutes les affaires et laisser des commentaires dans tous les fils de discussion? Il y a pourtant des personnes qui le faisaient. J'ai eu beau chercher des affaires où certains noms trop connus n'intervenaient pas, ce fut peine perdue.

La réfection de la cage d'escalier touche à sa fin. Cela aura pris presque toute l'année, à temps partiel. Le résultat est bien. C'est propre, on n'a plus l'impression d'entrer dans un taudis comme avant quand la peinture s'écaillait un peu partout. Photos à venir. Le syndic me réclame ma quote part mais sans preuve que je suis réellement propriétaire de mon logement je ne vais pas lui faire un chèque de plus de 7.000€ quand même! Il n'a qu'à me fournir le règlement de copropriété pour me prouver à qui appartient le logement que j'occupe. D'ailleurs il y est tenus légalement.

Mardi 23: Ces derniers jours j'ai écouté de la musique qui me rappelle les Noëls de mon enfance, en particulier la musique du Casse Noisette de Tchaikovsky. J'ai aussi recherché des airs de Noêl traditionels mais tous ceux que nous chantions m'ont agacée quand j'ai entendu la version des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, la seule version chorale disponible.

Le Casse Noisette m'a entraînée dans un visionnage de ballet classique, puis de la vie des ballerines, leur travail d'assouplissement à la barre et au sol etc. Peu à peu on s'éloigne du sujet d'origine et parfois on se demande, à la vue d'une vidéo ringarde "Mais qu'est-ce que je fais à regarder ça?"

Claire Picart contre Brigitte Picart et Maître Laurent, notaire
J'ai regardé à nouveau les papiers d'appel que j'ai reçus courant novembre. À mon grand étonnement j'ai vu qu'ils sont datés de fin octobre alors que je les ai reçus courant novembre dans ma boîte aux lettres. Y a-t'il eu une tricherie avec les dates là aussi? Cette fois-ci je n'ai pas conservé l'enveloppe qui aurait pu faire foi de la date d'envoi. La date de notification est le point de départ des deux mois dont les parties bénéficient pour répondre. Mais comme on ne me laisse pas avoir d'avocat de toute façon, la question ne se pose même pas. Et me voilà dans une déprime terrible à la veille de Noël, me sentant piétinée par des êtres inhumains qui me privent de tous me droits. En effet l'année se termine sur cette note de non-droit, et en plus d'un avocat c'est aussi de soins médicaux et dentaires dont je suis privée. Je ne sais pas ce qui fait le plus mal de ces trois privations. La privation de droit je crois, est la pire. Cela me fait penser à tous ces malheureux qui m'ont précédée das l'Histoire, qui ont été inculpés de crimes fictifs et torturés par un système judiciaire corrompu. Comment une telle obscénité peut-elle se produire de nos jours dans une démocratie? Il n'y a aucune réponse de ma part dans ce procès qui dure depuis six ans, et apparemment personne ne s'en étonne. Pourquoi les juges ne font-ils rien pour s'assurer qu'une partie défaillante est défaillante de sa propre volonté?

De plus, j'ai vu une lettre de la Cour d'Appel qui m'annonçait que Me Laurent avait fait appel. La lettre date de 2011. Alors comment se fait-il que fin 2014 les échanges de conclusions ne soient pas encore terminés? Car c'est seulement quad les parties ont fini de s'échanger des "mots doux" que l'affaire est mise au calendrier pour passer en jugement, ce qui peut durer longtemps. Alors on dirait que Me Laurent a effectivement fait appel mais les échanges de conclusions, puisqu'ils sont "extra-judiciaires" comme l'indique la dernière livraison, ne sont pas "pour de bon" ni "pour de vrai".

Ce qui semble avoir motivé ce procès d'une mère contre sa fille pour lui faire rendre la presque totalité des sommes remises, c'est

  1. le désir de me faire croire que j'ai trop perçu alors que j'ai été spoliée;
  2. le désir de me faire croire que ma mère et le notaire sont ennemis alors que le notaire a accédé au désir de ma mère de me spolier de mon héritage;
  3. et le désir de me faire me rapprocher du notaire (notamment avec des preuves écrites de la main de ma mère contredisant ce qu'elle prétend) pour qu'en faisant cause commune (puisque ma mère nous attaque tous les deux) j'en oublie les manquements et infractions dont il s'est rendu coupable à mon égard, en particulier le fait qu'il ait agi de concert avec ma mère pour extorquer ma signature sur le document intitulé "Approbation par Melle Brigitte Picart"... qui a servi à accomplir l'escroquerie au jugement (CA Rouen 2005), et le fait qu'il ne m'ait jamais remis l'acte de mutation prouvant que je suis réellement propriétaire du logement qui m'a été attribué dans le jugement.

De plus un indice très puissant de l'escroquerie est le fait que ma mère et ma soeur Sophie, dès mon retour des USA, ont manoeuvré d'une façon extrêmement cruelle pour me forcer à emménager dans cet appartement (voir ma "Requête" auprès du Fisc). Elles espéraient que j'allais m'en croire propriétaire puisque j'y habitais, mais surtout, si j'avais habité ailleurs, j'aurais voulu le louer et alors je me serais rendu compte de la supercherie car je n'aurais jamais pu mettre cet appartement en location sans la preuve que j'en étais propriétaire.

Tout ceci me mène à croire que l'immeuble a été vendu à un tiers et que mes cohéritiers, pour ne pas me donner la part qui me revient, ont fait cette escroquerie au jugement, le notaire (Me Laurent) a faussement déclaré aux Hypothèques et au Fisc que je suis propriétaire et en fait je paie la taxe foncière, mais les papiers, l'acte de mutation et le règlement de copropriété, sont au nom du véritable propriétaire. C'est ce que je crois mais il faudrait l"état liquidatif homologué par la Cour d'Appel de Rouen pour en avoir la preuve. C'est pour cela que ma mère a fait rédiger cette "approbation..." et m'a forcée à la signer. Parce qu'elle ne voulait pas que j'aie connaissance du contenu de l'Etat Liquidatif.

Alors pour bien faire les choses, si on m'avait laissée prendre un avocat, je me serais retournée contre ma mère et le notaire. Ceci a un nom en procédure civile. Il faudra que je le recherche.

Le 31 décembre sera le dixième anniversaire de la tentative d'assassinat où j'ai eu la jambe droite fracturée (tibia ET péroné). Si j'avais pu porter plainte je l'aurais fait, mais là aussi j'en suis empêchée. Alors je ne pense pas que la prescription de dix ans s'applique sinon c'est trop facile pour les criminels, ils n'ont qu'à emprisonner leur victime jusqu'à ce que le crime soit prescrit. Je revendique la suspension de la prescription aussi longtemps qu'on me privera d'accès réel à la justice.

Je me sens pleine d'amertume envers mes soeurs. Je ne leur ai jamais rien fait. Comment peuvent-elles être aussi inhumaines avec moi?

Encore quelques petites news: Cela fait environ deux ans que la musique que j'écoute est en majorité de la musique classique. C'est la musique que je préférais quand j'étais enfant, et plus tard, j'ai toujours comparé les autres musiques que j'entendais à celle-là, et je n'ai jamais rien trouvé qui me satisfasse auant sur le plan de l'harmonie et du son, à part les musiques folkloriques. Mais en comparaison ni le rock'n roll dont on nous a abreuvés depuis les années 60 ni la pop music ne font le poids. Quant à la musique disco et au rap, inutile d'en parler. Seul le jazz présentait pour moi un intérêt comparable à cause de l'improvisation qui fait partie de ce style particulier.

Donc j'écoute surtout du classique. J'ai approfondi ma connaissance de Chopin grâce au pianiste de génie Daniil Trifonov; celle de Rachmaninov grâce à Arcadi Volodos, découvert les oeuvres de Vivaldi pour violoncelle grâce à Bruno Cocset. Je souhaite rendre hommage à ces trois musiciens qui enrichissent tellement ma vie.

Mais encore... Le syndrome de la grand-mère frustrée, cela doit être le nom de ce sentiment de vide. Quand je me livre à une occupation domestique qui demande une certaine adresse, je parle dans ma tête à une petite-fille imaginaire, lui expliquant ou lui montrant comment accomplir au mieux telle ou telle tâche. C'est alors que l'absence se fait sentir.

Mercredi 24: Pour éviter de me sentir seule le soir de Noël je me suis mise vers le 22 à écrire le Chapitre 3 de mes mémoires de ma vie à New York. Ce chapitre retrace une période particulièrement stressante et pénible, mon retour à New York en février 1984 après six mois au Canada. En me concentrant sur mes souvenirs je suis parvenue à mon but et Noël et la semaine suivante sontt passés "comme une lettre à la poste". Et le fait d'avoir mis en forme ces souvenirs m'a remonté le moral car le plus difficile, je crois, est fait.

Mercredi 31: Je fais attention à ce que je mange en cette saison de gourmandise. J'ai complètement banni les sucreries, préférant me faire plaisir avec du salé et de l'alcool. En fait le seul alcool est du whisky irlandais avec lequel je me suis fait quelques Irish coffees après le déjeuner.

Une dernière bribe d'info: En allant faire des courses récemment je me suis rendu compte que je portais CINQ objets que j'avais tricotés: mes chaussettes, mes gants, mon écharpe, et mes deux pulls!

Bonne année tout le monde!


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]