Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, septembre 2015

Mercredi 9: J'ai envoyé un e-mail à la voisine de Tracy, Lieanna Wilkerson, pour lui exposer ma théorie et lui dire que j'avais écrit à l'Attorney General 3 jours avant la date d'exécution.

Jeudi 10: Lieanna me répond:

The Office of criminal Writts, is the last review of a death row case in Texas. His case was reviewed by that investigator, and every witness at the trial was interviewed. They have found some things that did not come out in the trial, or the appeal. They are looking for an atourney willing to take his case. That is what got him the Stay of Execution. Callie did not shoot herself. Trey has admitted he killed her. Choked her to death. Kicked her, and stomped her. Those are facts. He did not plan it, nor did he break into the house. Get a grip, stop looking for things that aren't there. You sound boarderline insane. At the very best, he may get his sentence reduced to manslaughter. At least he has his daughters visiting, and can see his grandchildren grow up.

Le jour même je lui ai répondu:
First time I hear of the Office of Criminal Writs. I was in contact with several lawyers and none of them mentioned it. Tracy wrote me several times that I was wasting my time trying to find a way, that all that could be done had been done, plus on the 10th of Aug. the news announced that his execution was going to be carried out. How was I supposed to know this office existed?

I don't see why you are being so snide with me. I am trying to understand and find the truth. I don't think Tracy had a lawyer when he made his confession and cops are quite capable of making a man confess to anything. I believe Tracy *thought* he had killed Callie but he was set up. I don't believe it was him that stomped on her. And how do you explain the blood that was all over her clothes and the spray that you yourself noticed on the floor? And the bullet that was removed from her body?.

If it was Tracy that made Callie bleed, he would have found blood on his own clothes when he woke up the next morning, but he said he believed she was still alive. If he had seen blood on his pants shirts or shoes he would have known at that moment but he said it was only when he saw her in the same spot she fell the night before. If he had stomped on her and broken her neck he wouldn't have been able to sleep believing she was still alive. He squeezed her neck to shut her up and she lost consciousness and fell to the ground and he went to sleep, just like he said, believing she was still alive.

Well at least it's a good thing someone got his case reviewed. If his charge is reduced to manslaughter he has been incarcerated long enough to purge that crime. But knowing him like I do now, I don't believe he has it in him to commit the violence that was done to Callie. You said the same thing yourself in the documentary..

When people want to earn big money by wrongful means they are capable of doing horrible things. So don't be too quick to dismiss any theory until it's proven impossible.

J'ai du mal à accepter que Tracy ait réellement étranglé sa mère à mort, qu'il lui ait donné des coups de pied quand elle était à terre et l'ait piétinée. Il dit dans la vidéo qu'il ne se croyait pas capable d'une telle violence, il est d'ailleurs très bouleversé quand il dit ça, et dans notre correspondance il ne m'a pas donné l'impression d'être un type violent. J'ai aussi étudié son horoscope, et s'il est vrai qu'avec la Lune en Bélier il peut s'emporter, c'est de courte durée et l'attaque est du genre coup de poing au visage. Il a Mars en Cancer et se met en colère quand on le coince. Dans ce drame sa mère l'empêchait de gagner la chambre à coucher et elle l'a agressé physiquement en plus de l'engueuler sans interruption. Il a voulu la faire taire. Je pense que c'est la police qui lui a appris que la victime avait le sternum et des côtes brisés, ainsi que les lésions au cou et au crâne, et a soumis Tracy au stress pour qu'il se reconnaisse coupable de ces violences, alors qu'il avait seulement fait perdre connaissance à sa mère pour la faire taire et le laisser se coucher.

Je sais que c'est une véritable torture que de se croire responsable d'un homicide quand on n'est pas une brute, et le tourment que ressent Tracy est évident dans la vidéo, c'est pourquoi je fais mon possible pour trouver des indices qui le disculpent.

Comme j'ai répondu à Lieanna, la police est tout à fait capable de faire avouer n'importe quoi à un suspect et comme Tracy n'avait pas d'avocat il s'est laissé manipuler. Et une fois les aveux enregistrés sur vidéo elle n'a pas vu l'intérêt de chercher l'explication des gouttelettes de sang qu Lieanna lui avait signalées.

Il n'est pas impossible que mon affection pour Tracy me mette dans un état de déni, mais il y a beaucoup de questions sans réponse dans cette affaire alors affirmer que les aveux de Tracy représentent la pure vérité serait une erreur, surtout quand on connaît les habitudes policières et l'impunité totale dont jouissent les procureurs.

La pensée qu'il mente dans la vidéo m'est présente à l'esprit. Sachant qu'il allait faire ce reportage il a pu préparer une nouvelle version des faits à l'avance, qui le présente sous un jour plus flatteur. Cette hypothèse est soulevée par le fait, énoncé dans l'appel de 2009, que le jour du drame, Tracy, au volant de la voiture de sa mère, a rendu visite à une cousine Killough, à une distance de 45mn, et que cette dernière étant occupée n'a pas pu lui parler, et il n'est resté que cinq minutes. Or nous savons que Callie ne prêtait jamais sa voiture à son fils, ce qui laisse penser qu'elle était déjà morte à l'heure de la visite de Tracy vers 17H. Mais peut-être la cousine s'est-elle trompé de date, et c'est le lendemain du drame, pas le jour même, que Tracy est venu la voir. Nous savons qu'il a essayé plusieurs fois d'obtenir conseil de ses cousins.

Mais s'il ment, quel serait l'intérêt pour lui? Puisqu'il est condamné à mort, il n'a rien à perdre en disant la vérité, et s'il a commis touts ces violences et qu'il ment, alors pourquoi parle-t'il du sang qui imbibe les vêtements de sa mère?

En tout cas mon moment de triomphe fut de courte durée puisque Lieanna m'a informée que c'est un avocat de l'Office of Capital Writs, et pas moi, qui a obtenu la suspension de l'exécution. Ma consolation est que si Tracy voulait en finir et que cette suspension l'en a empêché, ce n'est pas à moi qu'il doit en vouloir!

Vendredi 18: RV à 12:20H chez Dr Saffar au 61 av. d'Italie. J'avais demandé ce RV pour avoir plus de renseignements. Il n'y avait qu'un homme en costume qui attendait. Peu après mon arrivée une femme âgée aux cheveux blancs et d'apparence très modeste est arrivée et peu après une autre femme plutôt basanée l'a rejointe et elle a prononcé, s'adressant à la réceptioniste, qu'elle était venue rejoindre "ma maman". Un peu plus tard elle a sorti un sandwich au pain de mie emballé dans du papier alu et l'a mangé. Puis dr Saffar les a fait entrer dans son cabinet où elles sont restées environ dix minutes, puis il les a fait sortir par la porte et l'escalier de service, opposées à l'entrée du public.

Quand ce fut mon tour, le dentiste m'a parlé de cette vieille dame "qui a perdu toutes ses dents" et il m'a montré un dentier posé sur une empreinte, comme s'il me recommandait de choisir cette solution moi aussi. Mais je ne suis pas une veille dame! Je lui ai posé des questions sur le déroulement des opérations pour la solution qu'il me proposait. Il m'a dit que l'extraction des mauvaises dents, la pose des implants et des prothèses temporaires se fait en une seule séance de 4 heures. Je lui ai alors demandé s'il ne valait pas mieux d'abord assainir le terrain étant donné les infections. Il a alors admis qu'il vaudrait mieux qu'il enlève d'abord les mauvaises dents et seulement ensuite les dents saines, donc il faudrait prévoir deux séances au lieu d'une.

Il m'a donné RV pour le lundi 20 afin de faire un scan en 3D pour qu'il puisse travailler sur l'emplacement des implaants. Il m'a demandé de lui payer 200€ pour cette séance, à déduire du montant total. Mais je n'y suis pas allée et j'étais furieuse contre lui alors je n'ai pas téléphoné pour annuler le RV. J'avais parfaitment compris que la vieille dame et sa fille qui ne lui ressemblait pas du tout étaient des actrices et que Saffar ne faisait que des prothèses sur implants. Pourquoi perdrait-il du temps et de l'argent avec des mamies qui ont besoin d'un dentier? Le standing de son cabinet affirmait que sa clientèle n'était pas le tout venant ni les pauvres. Il y a le centre du Moulinet pour eux..

En plus du fait qu'il a violé le code de déontologie en parlant de moi à un tiers, ou en exécutant ce que le tiers lui avait demandé de faire (la vieille dame avec sa fille) il avait l'air de vouloir appliquer sa solution sans tenir compte de mes besoins particuliers. Il est possible aussi qu'il se soit méfié que je me dégonfle devant le coût onéreux (devis de 17.000€ pour un ensemble de 12 dents t huit implants) et qu'il ait rechigné à extraire mes dents sans pouvoir me poser les implants qu'il me recommandait. Peut-être croyait-il que je lui jouais la comédie avec mon désir de me faire poser des implants, dans le seul but de me faire extraire mes mauvaises dents? Cela xpliquerait pourquoi la première fois il m'avait conseillé d'aller à l'hôpital de la Pitié.

Il avait l'air impatient que je lui pose des questions. Plusieurs fois il a fait allusion à mes questions. Pourtant pour 17.000€ on devrait quand même avoir le droit d'en poser.

Dimanche 20: J'ai envoyé un e-mail JPay à Tracy. Cela fait un mois que je n'ai rien reçu de lui et j'ai trouvé le temps long et assez dur. Je m'étais habituée rapidement à recevoir une lettre de lui une ou deux fois par mois. Cela me réconfortait d'avoir un contact humain et ses lettres étaient enjoués, animées et intéressantes. Après avoir envoyé le message j'ai commandé trois livres pour lui sur Amazon.com: deux ayant trait à la psychologie masculine et le troisième un livre de cuisine mexicaine car il avait évoqué des souvenirs culinaires de la VRAIE cuisine mexicain, pas cette pâle imitation servie au public américain.

Lundi 21: J'ai envoyé un autre e-mail à Tracy pour lui annoncer l'arrivée prochaine des trois livres.

Mercredi 23: RV avec dentiste Tallissin 150 av. d'Italie à 11H ce matin. Il n'a pas voulu accepter d'extraire mes mauvaises dents sans avis médical, disant que le gonflement de mon cou a peut-être une autre cause que le gonflement des ganglions lymphatiques qui combattent l'infection de mes dents. Et que s'il y a une autre cause, l'extraction pourrait empirer la situation au lieu de l'améliorer. Alors que l'approche la plus logique, puisqu'il était d'accord que mes racines étaient infectées, aurait été d'extraire les dents et de voir si le gonflement au cou se résorbait, ce qui est le déroulement logique, car une fois le foyer d'infection assaini, il n'y a plus d'infection à combattre et mes ganglions lymphatiques reprendraient leur taille normale. Et tout en me parlant il ne cessait de répéter "ce n'est pas que je ne veux pas" et "je comprends tout à fait que vous vouliez qu'on vous enlève vos dents" etc. Il m'a aussi dit qu'il appréciait que ses patients s'informent sur la médecine, car je lui demandais quelles autres infections pensait-il que les ganglions du cou pouvaient combattre, puisqu'aucune autre infection n'existait dans ma tête, et que si l'infction se produisait plus bas ce serait les ganglions des aisselles qui seraient activés. Et quand je lui ai dit que j'avais fait des recherches sur internet il m'a donné un regard condescendant comme s'il n'y avait que de la m--- sur internet.

Mais aucune logique ne le démontait. Il continuait de me parler de sa voix douce, affirmant qu'il était essentiel qu'une relation de confiance s'établisse entre lui et moi. Il m'a demandé à quand remontait ma dernière visite chez le médecin. Cela remontait à 2006 et j'ai dit que je ne me souvenais pas. Il m'a dit qu'il aimerait que je voie un médecin au sujet de mon cou, pour qu'il s'assure qe le gonflement n'avait pas une cause autre que l'infection de mes dents. Je lui ai demandé s'il voulait que je lui fournisse un certificat médical. Il a répondu "Non! Non!" et il a recomencé son refrain sur la relation de confiance. j'ai compris qu'il n'y avait aucun espoir et, surmontant ma colère et mon désir de tout balayer sur son bureau d'un revers du bras (il y avait des maquettes anatomiques en céramique) je me suis levée en disant que j'allais voir un médecin et reprendrais contact par la suite. Il m'a proposé un examen mais j'ai dit non. A quoi bon puisqu'il ne voulait pas me soigner de toute façon? Il a répondu que dans ce cas il n'allait pas me facturer et je suis partie.

Sur le chemin du retourj'ai cherché la plaque d'un médecin généraliste . Rue Caillaux j'ai vu un nom asiatique et je suis rentrée. Le cabinet était très exigu et je me sentais comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Le médecin est sorti de son officine et il m'a fait rentrer. Je lui ai dit "Le dentiste..." il m'a interrompue pour me dire qu'il n'était pas dentiste et il m'a fait sortir. Au même moment la sonnette stridente de la porte a tinté et la réceptionniste a fait entrer une jeune mère asiatique toute petite et menue, et deux petits enfants. Je suis repartie gros Jean comme devant.

Samedi 26: Je faisais la sieste quand j'ai entendu une commotion à ma porte. C'était les pompiers. Il y en avait environ six sur le palier. L'un d'entre eux m'a dit qu mon frère les avait appelés car il se faisait du souci à mon sujet. Au lieu de leur dire que j'étais toujours en vie et refermer la porte, j'en ai laissé entrer trois et leur ai expliqué ce qui se passait avec les dentistes, et leur ai dit que j'étais en colère qu'après m'avoir empêchée de me faire soigner mon frère manifeste de l'inquiétude pour mon bien-être. Je ne savais pas qui exactement était l'auteur de ces obstructions, je pensais que c'était soit Sophie soit Norbert mais sans aucun indice. Maintenant les pompiers me disaient que mon frère s'inquiétait... Si c'était vrai pourquoi ne m'envoyait-il pas un e-mail? C'est vrai que je ne réponds pas au téléphone mais j'aurais répondu à un e-mail. Un des trois pompiers, un grand très jeune et mince, m'a dit qu'il savait que les implants coûtaient cher car il venait de s'en faire poser un. Finalement le plus âgé m'a dit: "Prenez contact avec votre frère pour le rassurer car nous ne souhaitons pas qu'il nous appelle à nouveau." J'étais sûre qu'en fait il allait l'appeler pour lui rendre compte de notre entrevue, et qu'il me disait celà pour feindre qu'il ne connaissait pas mon frère. Mais je sais bien qu'aucun détachement de pompiers ne se déplacerait pour vérifier l'état de quiconque. S'il y a une véritable inquiétude on va voir la police pour signaler une disparition.

Tout le mois j'ai fait de la broderie Blackwork. Il y avait plusieurs motifs que je voulais essayer depuis longtemps, et il faut bien un jour ou l'autre passer à l'acte alors j'ai découpé une bande de lin vert d'eau d'environ 30 x 60cm et j'ai brodé ces motifs pour en faire des signets. A la fin du mois j'en avais brodé six et j'étais satisfaite du résultat pour la plupart. Comme toujours, c'est le motif d'apparence simple qui a été le plus difficile à exécuter.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]