Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, décembre 2015

Dimanche 13: J'ai envoyé un e-mail à Tracy Beatty par J-Pay, lui parlant de son cas car j'ai encore trouvé des failles dans la présentation de l'accusation. En effet dans la décision de 2009 de la cour d'appel il est dit que Tracy n'avait pas de travail, suggérant qu'un mobile financier était la cause de l'homicide de sa mère. Mais dans la vidéo il dit qu'il avait trouvé du travail et avait commencé le lundi après Thanksgiving.

L'autre faille, qui peut à elle seule invalider le verdict de "capital murder" et faire tomber la condamnation à mort, est que tout invité a droit à un préavis quand son hôte veut le faire partir. Donc, même si la mère de Tracy l'avait mis à la porte "effective immediately" il était malgré tout dans son droit quand il est retourné chez sa mère vers 22H. En plus ses vêtements et valise, que je sache, étaient toujours à l'intérieur, ce qui indique que sa mère savait qu'l allait revenir. Elle n'avait d'ailleurs pas fermé à clef la porte d'entrée.

Plus j'y pense plus je suis persuadée que le témoin Betty McCarty qui a dit avoir vu Mme Click (mère de Tracy) vers 16H a menti d'un bout à l'autre car il n'y avait aucun indice matériel incriminant Tracy, et c'est seulement sur son témoignage qu'il a été condamé. Or son témoignage ne colle pas avec les faits. Par exemple, il est très douteux qu'après qu'il eût acheté une dinde pour Thanksgiving, sa mère l'ait mis à la porte la veille de la fête, alors qu'il n'avait pas un sou ni transport et qu'il faisait froid. D'après ce qu'il dit dans la vidéo, ils étaient convenus qu'il resterait jusqu'à la fin de sa "parole" (mise en lierté sur parole), le 17 décembre. Le témoin dit aussi que Mme Click était très agitée, qu'elle pleurait, qu'elle a dit qu'elle avait supporté tout ce qu'elle pouvait et avait demandé à Tracy de partir "aujourd'hui".

Elle dit aussi qu'"il y a longtemps" Mme Click lui avait dit qu'elle s'était tiré une balle dans le ventre quand elle était jeune. C'est très commode, ainsi la balle que le médecin légiste a trouvée en faisant l'autopsie a été attribuée à cette blessure auto-infligée, et quand l'avocat de la défense a demandé à ce que cette balle soit supprimée des indices présentés au jury, cela avait l'air d'être pour le bien de Tracy, car on ne voulait pas qu'il y ait un soupçon qu'il ait pu tirer cette balle. Et ainsi la cause du décès a été attribuée à Tracy, par strangulation, alors qu'il lui avait juste serré le cou pour la faire taire car elle le saôulait. Mais je ne lui ai pas parlé de cela car les implications sont très troublantes. Mais il y a des indices concordants qui suggèrent que la mère avait prévu sa mort mais pour que ses deux petites-filles puissent toucher la prime d'assurance vie, il fallait que le décès soit causé soit par accident soit par homicide, car le suicide ne donne pas lieu au paiement d'une telle prime. Alors elle a choisi son moment, un soir où elle savait que Tracy rentrerait saoûl car elle le tourmentait depuis plusieurs semaines et il ne pouvait pas lui échapper, et quand il est rentré pour se coucher elle l'a agressé verbalement et comme cela ne suffisait pas à le faire sortir de ses gonds elle l'a agressé physiquement.

C'est là qu'il lui a serré le cou pour qu'elle s'évanouisse, et il l'a laissée inanimée sur le sol. Et quand il s'est levé le lendemain matin, il a vu qu'elle était au même endroit et c'est comme ça qu'il a appris qu'elle était morte. Dans la vidéo la journaliste lui demande pourquoi il a deshabillé sa mère et l'a mise dans la baignoire, et il répond que c'est parce que ses vêtements étaient couverts de sang, mais il n'a pas l'air d'avoir compris le sens de cet indice. Ce n'est évidemment pas lui qui a causé cette effusion de sang. Mais si le scenario est vraiment comme je l'imagine, qu'une des filles de Tracy est rentrée après qu'il se soit endormi, qu'elle ou Mme Click ait tiré le coup de feu mortel, et que la fille ait emporté l'arme de poing, pour que Tracy croie qu'il avait tué sa mère sans faire exprès, et qu'il soit condamné à mort pour ce crime et que sa mort donne lieu elle aussi au paiement d'une assurance vie, c'est trop dur à accepter pour lui qui adore ses filles. Et pourtant je lui ai expliqué ce scénario dans un e-mail précédent, sans toutefois mettre en cause ses filles. Le sang qu'il a vu sur le chemisier de sa mère serait alors dû à un faux pas qu'aurait fait le ou la complice, qui a dû se rattrapper pour ne pas réveiller Tracy, ce qui aurait fait tout rater, et a posé lourdement un pied sur la poitrine de la mère déjà blessée, ce qui a fait jaillir le sang par le trou de balle (oui, je sais...) et cassé plusieurs côtes. On sait que le corps a subi des traumatismes qui révèlent une grande force et à mon avis ils ont été causés par des pieds, avec tout le poids de la personne, et non pas par des coups portés avec les mains. Mais ces coups de pieds étaient involontaires, dus à un trébuchement.

Si c'est le cas il est difficile d'imaginer une machination plus cruelle car non seulement l'innocent croit avoir tué sa mère, mais encore il est victime d'un procès truqué, et une fois condamné à mort il est enfermé dans une cellule de 7m2 depuis onze ans, et perd tous ses appels, arrivant l'été dernier à deux jours de son exécution avant qu'elle soit suspendue, puis que la suspension soit à son tour annulée. Mais quelle façon plus sûre d'assassiner quelqu'un pour un gain financier, que de le faire condamner à mort? Mais il y a loin de la coupe aux lèvres, et l'exécution n'est pas aussi facile à accomplir qu'autrefois. Le vent tourne. Au Texas, qui utilise la méthoe d'injection létale, les trois liquides sont difficiles à obtenir et les fournisseurs d'appoint ont déçu. D'ailleurs la peine de mort n'est pas distribuée aussi généreusement qu'il y a dix ans. Les temps changent. Le public se réveille de son hypnose sanguinaire.

Mardi 15: J'ai envoyé à Tracy des impressions de documents trouvés sur internet concernant les droits des locataires et invités quand leur hôte veut s'en débarrasser. Ces documents confirment ce que je lui avais écrit plus tôt, qu'on ne peut pas légalement jeter un invité à la rue sans préavis. Je lui ai aussi envoyé un essai photo sue le Palais de Justice de Paris. Mon imprimante couleur est en panne, à cause de ces cartouches d'encre "compatibles" beaucoup moins chères que les Canon, qui ont bousillé la tête d'impression. Une économie qui revient cher!

Vendredi 18: Ce matin des travailleurs ont démonté la soufflerie qui avait été installée dans la cour le mois dernier. L'échafaudage qui a permis les travaux sur la toiture a été démonté lui aussi.

Depuis quelques temps je cherchais du papier pour faire des objets en origami, en kirigami, des pop-ups ou toute autre technique de construction en papier. J'ai fait des recherches sur internet et aujourd'hui suis allée à Monoprix, qui est plus classe que Casino, et comme Noël approche j'ai trouvé quantité de papiers d'emballage cadeau. J'aime en particulier le papier kraft doré, mais aussi le papier doré tout lisse, et le kraft de couleur, et le papier "rocher" qui m'a rappelé les crèches qu'on faisait à l'école, en créant une grotte avec ce papier, dans laquelle on installait les acteurs de la Nativité.

Etant donné la variété des tailles de papier pré-découpé pour l'origami, et le coût assez élevé de celui-ci, je pense que j'ai bien fait de m'équiper d'un massicot Fiskars pour couper à la taille voulue le papier dont j'ai besoin pour un projet précis, cela revient moins cher.

Jeudi 24: Abraham Hicks me saôule car elle parle trop vite mais ses enseignements sont précieux. Quoique... elle a raison pour certains points mais pas tous. Sa théorie de la loi de l'attraction est certes vérifiable mais si on ne souhaite que des biens matériels (nombre de ses adeptes veulent acquérir un véhicule ou une grosse somme d'argent) alors je vois cela comme un mauvais usage de cette loi. D'ailleurs Louise Hay dit bien qu'il faut se garder de formuler des souhaits trop précis. Hicks parle très vite et je n'aime pas tellement sa façon de parler. Elle dit que des esprits qui s'appellent collectivement "Abraham" parlent à travers elle, elle n'est que le conduit humain de ces esprits. Mais si ces esprits ne sont pas divins, alors ils ne peuvent être que malins, et cela ne m'étonnerait guère.

Lundi 28: J'ai envoyé un JPay-mail à Tracy, précisant mon idée que lors de son procès l'erreur de l'accusation est venue du fait qu'elle a validé l'expulsion immédiate de Tracy par sa mère la veille de Thanksgiving. Or Tracy qui habitait là depuis deux mois et contribuait aux dépenses avait des droits, et ces droits ont été violés car l'expulsion n'a pas été faite dans les règles. Certains délais doivent être respectés pour donner à la personne expulsée la possibilité de se reloger. Donc si l'expulsion était illégale Tracy ne pouvait pas commettre un cambriolage en rentrant chez lui.

Je ne sais pas par quel hasard j'ai commencé à m'intéresser à l'habitat aujourd'hui. La crise économique déclenchée par la crise des "sub-prime", le défaut de paiement des acheteurs de maisons neuves individuelles et la chute des familles dans la pénurie et l'errance a remis en question de fond en comble le concept de l'habitat. Maintenant que le vieux système s'est avéré inadapté, plus personne ne veut se mettre sur le dos un crédit sur 25 ou 30 ans, surtout qu'il y a beaucoup de chômage et de faillites même dans les grosses entreprises, des licenciements massifs etc. Les jeunes adultes ont compris qu'il faut trouver une autre solution, et quittes à vivre dans un espace tout petit, ils préfèrent acheter d'un seul coup leur maison.

Certains participent à la construction et apprennent à récupérer les matériaux de vieilles maisons pour les utiliser dans la construction de leur petit "Sam Suffit". A noter en particulier que les maisons mobiles (construites sur des remorques) échappent au Code de la Construction.

Personnellement je préfère un espace où on peut s'étaler un peu car s'il faut chambouler l'intérieur chaque fois qu'on change d'activité c'est un peu trop contraignant. Ce qui m'inquiète c'est qu'en cas de tornade, ces mini-maisons vont s'envoler comme des fétus de paille.

Brad “Darby” Kittel came to Texas living on a converted school bus. He had planned to write the Great American Novel, but he ended up buying up boarded-up homes and fixing them up using materials he salvaged from other old houses, barns and buildings.

After a couple decades refining his salvage mining techniques, he began using his collection to build “new” tiny portable homes from salvage. The prefab homes, measuring 64 square feet and up, are built from 99% salvaged materials. The other 1% is for things like electrical parts, plumbing, nails, screws, and some insulation materials.

Since he builds with natural materials (mostly wood) or materials that have already off-gassed, he calls his homes “organic” (he makes clear he doesn’t use plastics, formaldehyde, sheetrock, VOC paints, latex paint, carpet or toxic glues and minimal vinyl or PVC).

Kittel has started a tiny home community on his land in Luling, Texas to embracing what he calls Pure Salvage Living. Right now he offers the homes as rentals so people can experience a “truly organic house”. Some of the homes are being lived in longer term by employees and interns and the compound has a community kitchen and bath house. Kittel also hopes his village, or villages, will become completely independent from zoning and regulations by voting to become independent towns.

He’s also dug “four million years” beneath his home in search of fresh water and living space. He’s supported this huge underground world with salvaged railroad ties. At the bottom of main cave lies a pool of water where Kittel hopes to practice fish farming and access drinking water if necessary.

There are also caves down here that could be used as living spaces. Kittel has already occupied one (directly beneath his home) using an old RV (it was craned in before his home was built). He can access it through a trap door beneath his home and currently he uses it for solitude, but he sees its potential for underground living.

YouTube Tiny Texas Houses - website de TTH - FairCompanies video

Une autre solution est de se faire une maison dans un container de la marine marchande. Mais la bonne idée du départ (il y a une quinzaine d'années) a un peu dégénéré au point que c'est devenu presque un snobisme et les containers bruts atteignent des prix prohibitifs qui annullent l'avantage prix dès le départ. En cherchant bien on peut peut-être trouver soi-même le container et le transporteur mais c'est comme pour tout, il faut s'y connaître, sous peine de payer trop cher et se retrouver avec une épave.

L'avantage du container c'est que les frais d'entretien sont très réduits, et qu'ils sont très résistants aux intempéries et effractions, à condition que les portes et fenêtres aient été encastrés très solidement. La crise combinée à l'immigration massive de réfugiés va donner naissance à des bandes organisées de maraudeurs affamés qui seront prêts à tout. Ce sont les invasions barbares version 21ème siècle. Je verrais bien des containers disposés en cercle pour protéger, fortifier un groupe d'habitations au centre. Ces containers pourraient être aménagés en postes de guet. Pourquoi pas une tour de guet avec un container posé à la verticale?

L'inconvénient c'est que la forme allongée impose des contraintes, et que les murs ou plutôt les parois, étanches par définition, ne respirent pas et exigent la pose d'un isolant.

Par contraste il existe des matériaux de construction anciens qui assurent les trois fonctions à la fois: la construction, l'isolation et la ventilation! Il s'agit de la terre, du torchis, des briques de chanvre ou des bottes de paille. Tous ces matériaux peuvent s'utiliser sans passer par une usine, on peut les élaborer soi-même si on a le temps et pas peur de se salir. Mais l'industrie s'est penchée sur la question et il existe maintenant des briques de chanvre pétrifié qui ont les propriétés isolantes du chanvre et sont naturellement ignifuges grâce à la chaux qui enrobe les fibres.

Jeudi 31: J'ai encore écouté des vidéos de Robert Smith, le fondateur de "Faster EFT". Voici ce qu'il y dit: « Pourquoi choisir de s'identifier avec tel ou tel événement traumatisant? Pourquoi s'identifier à ces souvenirs? Si on s'identifie avec nos souvenirs de viol, cruauté et maltraitance, c'est une erreur, nous sommes beaucoup plus que cela.

Si enfant, on a été mordu par un chien, va-t'on avoir peur de sortir le reste de notre vie de peur d'être mordu à nouveau? Est-ce que garder ce souvenir présent en mémoire nous protégera? En réalité ce souvenir nous rend esclave. Nous gardons ces souvenirs pensant qu'ils font partie de qui nous sommes. La vérité est que si nous changeons les mauvais souvenirs nous serons toujours la même personne. Si vous changez vos souvenirs vous garderez le même nom, vous vivrez au même endroit, vous aurez les mêmes membres de votre famille (vous en divorcerez peut être quelques uns) rien ne changera sauf que vous serez plus heureux. When you get rid of your fears, it ends the stupidity. »

Ce qu'il dit est séduisant mais si on est d'accord avec lui il faut accepter de re-nommer les mauvais souvenirs avec un descriptif anodin et de vivre sa vie comme si de rien n'était. Ainsi il conseille de renommer un souvenir d'enfance d'abus sexuel en une "expérience sexuelle précoce" et le tour est joué. Mais ce tour de passe passe ne résout pas le traumatisme. Tant que la victime n'a pas intégré le traumatisme elle ne pourra pas le dépasser et si l'événement a été re-nommé avec un nom anodin la victime risque d'être encore plus déboussolée. Ce Smith n'a aucune éducation en psychologie, seulement en PNL et je me méfie de ces gens car ils font du viol intellectuel ("mind-fuck"). Si les traumatisés sont bloqués ce n'est pas forcément par la peur. Il simplifie à outrance.

Après une interruption de tricot de neuf mois dont j'avais besoin car cela tournait à l'obsession, il y a quelques jours j'ai décidé de réparer le haut sans manches en lambswool et soie beige que j'avais détricoté jusque sous les bras, à cause de l'usure. J'ai remis les mailles sur une aiguille circulaire et j'ai commencé à tricoter en rond. C'est parti!


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]