Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, juillet 2016

Déjà le 20 et je n'ai encore rien écrit de mon journal. Ce mois-ci j'ai plutôt été occupée à mon enquête sur Tracy Beatty. J'ai fait des progrès importants pour prouver son innocence et j'ai écrit à l'Innocence Project plus envoyé 2 lettres par la poste, 2 emails + 100$ et un livre que j'ai moi aussi commandé et lu, « the Innocent Man » de John Grisham.

En résumé, la déclaration par la mère de Tracy (Carolyn Click ou CC) qu'elle s'était tiré une balle dans le ventre quand elle était enceinte de Tracy ne tenait pas debout car si c'était vrai le foetus aurait péri. Mais au moins cela expliquait pourquoi, lors de l'autopsie, on a trouvé une balle logée dans une vertèbre. Mais moi j'ai démontré que CC n'aurait pas survécu à la blessure et qu'elle parlait de son projet pas de son passé. Et qu'elle s'était tiré une balle dans la colonne vertébrale pour éviter que la balle ne sorte du corps et fasse une blessure de sortie dans le dos, car en la découvrant Tracy aurait compris que sa mère était morte non pas suite à l'étranglement passager qu'il lui avait infligé pour qu'elle le lâche et se taise, mais bien d'une balle d'arme à feu.

Mais alors où était le point d'entrée? Depuis un an je pensais que CC s'était tiré une balle sous le sein, pour que le sein cache le trou d'entrée. Mais finalement j'ai pensé que ce n'était pas une très bonne cachette et j'ai pensé que CC s'est fait tirer une balle par un tiers car si elle se l'était tirée elle-même, la force de l'impact aurait pu faire exploser la vertèbre et fait sortir la balle du corps. Il fallait que la balle arrive en fin de course pour qu'elle se loge dans une vertèbre, donc il fallait qu'elle soit tirée à une certaine distance, jusqu'à 6 mètres.

Comme les gens qui veulent se suicider par balle se font en général sauter la cervelle, la seule explication que CC a trouvée quand elle en a parlé à Tracy était de dire que c'était à cause de sa grossesse. Mais cela ne tenait pas à l'analyse. En fait la seule raison pour laquelle elle a dit s'être tiré dans le ventre, était parce qu'elle avait l'intention de cacher la blessure d'entrée au fond de son nombril afin que Tracy se croit responsable de la mort de sa mère. Cette théorie, bien sûr est à vérifier.

J'ai réfléchi davantage comment expliquer toutes les blessures constatées par le médecin légiste, qui attestent d'une grande violence car il y a des vertèbres du cou cassées, ainsi que le larynx et l'os hyoïde, des côtes enfoncées, une hémorrhagie interne et en même temps, en relisant des lettres de Tracy, je vois qu'il ressent pour la femme en général une révérence naïve car la femme est donneuse de vie, c'est elle qui porte le fardeau du fœtus et lui donne le jour. Il avait aussi exprimé de la pitié pour sa mère ou plutôt un respect filial même si par ailleurs il reconnaissait ne pas ressentir d'affection typique pour elle et l'appelait « the bitch » à cause de son caractère dominateur et jamais content. Alors cela ne colle pas avec la violence qu'a subie CC.

C'est le tireur qui a commis ces violences. Soit pour mieux faire croire que c'était Tracy (méconnaissant son trait de caractère), soit par panique quand CC a mis trop longtemps à rendre l'âme, car une balle dans le ventre ne cause pas une mort aussi rapide qu'une dans le cerveau. Et le tireur, qui s'était absenté une fois que tout le monde chez lui dormait, voulait rentrer au bercail sans éveiller l'attention donc il s'est dit qu'il ne pouvait plus attendre, car il avait un trajet à faire et il voulait être sû que CC était morte avant de repartir, alors il a achevé CC en lui piétinant le cou et, accidentellement, la cage thoracique, ce qui a expulsé le sang de l'hémorrhagie interne... La description des blessures est terrifiante et inspire de la haine à l'encontre de l'auteur.

Et le tireur a emporté l'arme à feu après avoir ramassé la douille. Ainsi il n'y avait aucun indice qu'un coup de feu avait été tiré pendant que Tracy dormait. Sauf qu'au réveil il a vu qu'elle était « couverte de sang » mais ce détail était en conflit avec le fait qu'elle soit au même endroit où elle était tombée sans connaissance la veille. Cela a créé une dissonance cognitive

Tracy avait mentionné que sa mère l'avait menacé avec une arme de poing, et comme après son décès il s'est débarrassé de ses effets personnels, il a bien dû voir si le pistolet était là ou pas mais je n'en sais rien.

Jeudi 21: J'ai fait pas mal de ménage ces derniers temps. Je ne laisse plus la poussière s'accumuler. Ce matin je me suis remis à BNNY. J'ai commencé le 11ème chapitre.

Vendredi 22: Maintenant je pense que les violences commises contre une fillette de 18 mois en 1986 et attribuées à Tracy ont été commises par la même personne ou tout au moins commanditées par la même personne qui a commandité les violences contre CC, à savoir CC elle-même, afin de créer un dossier criminel pour son fils avec, pour but ultime, de lui faire subir la peine de mort. En effet un jury n'aurait pas voté pour cette peine si l'homicide de CC avait été son premier crime. Avec deux crimes de violence physique à son dossier avant l'homicide de CC, la peine de mort devenait possible. Mais il fallait que CC ait eu son plan en tête depuis très longtemps. Ceci n'est pas impossible. Ainsi dans l'affaire Karine Leroy il semblerait que la mère avait à dessein épousé un homme gentil mais faible, et que d'avoir des jumelles au lieu d'un seul enfant ne l'a pas dissuadée de son plan. Elle a fait assassiner une de ses filles et laissé l'autre jumelle dans un désarroi total.

Et à la suite des violences contre la fillette Tracy a non seulement été condamné à 5 ans de prison, mais encore sa femme a été forcée par les services de protection de l'enfance de divorcer. Il avait deux fillettes de quatre-cinq ans et il n'a jamais pu les élever après cette condamnation, alors qu'il était particulièrement attaché à elles. Ainsi CC a pu exercer son influence sur elles, en leur disant les pires choses au sujet de leur père et en se comportant comme la mamie-gâteau pour se faire aimer de ses petites filles.

Un détail curieux est que le dossier indique qu'il y avait des marques de dents adultes dans le dos de l'enfant mais aucun test n'a été fait pour voir si ces empreintes correspondaient à la dentition de Tracy, alors qu'à l'époque, ce genre d'analyse était aussi respecté que les tests DNA le sont aujourd'hui. La science de l'analyse des "bite marks" a été discréditée depuis mais à l'époque elle était respectée.

Ce qui frappe dans les deux cas c'est l'extrème violence de l'attaque. Et pour ma part je ne crois pas Tracy capable de cela. Son style c'est un coup de poing dans la mâchoire pour faire taire son ennemi en le sonnant. Avec la Lune en Bélier ses accès de colère sont soudains quand il est à bout de patience, et de courte durée. Alors que les deux attaques en question montrent un acharnement méthodique.

Lundi 25: J'ai continué à écrire le chapitre 11 de BNNY. J'ai aussi délivré un pigeon d'un fil qui lui entamait les chairs du pied et de la cheville. Cette fois c'était facile et cela a été vite fait. Aussi ré-écrit toute une lettre à Tracy à part la première page que j'ai gardée. La nouvelle lettre fait 3 pages au lieu de 5.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]