Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, septembre 2016

Le 1er septembre j'ai envoyé un email à TIN (Texas Innocence Network) pour savoir si Tracy avait écrit pour demander à être repréenté par cette organisation. A ma stupéfaction, Jeff a répondu que non.

J'ai envoyé un email à Tracy lui demandant ce qui s'était passé et lui ai dit que je le recontacterai après avoir reçu la nouvelle par TIN qu'il leur avait écrit. S'il ne veut pas qu'on l'aide, est-ce parce qu'il veut protéger ses filles? Je ne vois pas quel autre motif il pourrait avoir, car pour prouver son innocence il doit nécessairement les incriminer.

Je lui ai expliqué que son avocat durant le procès aurait pu facilement prouver que la soi-disant tentative de suicide de sa mère quand elle était enceinte de lui était impossible d'une part parce que si elle avait eu lieu Tracy serait mort in utero, et d'autre part parce que si CC avait reçu des soins elle aurait eu une longue cicatrice sur le tronc, à cause de l'opération pour réparer les multiples perforations de l'intestin et du côlon et d'autres organes, et que si elle n'avait pas reçu de soin elle serait morte de septicémie. Donc si elle n'avait pas de cicatrice sur le ventre c'est qu'elle n'avait pas fait de tentative de suicide en se tirant dans le ventre, et la balle trouvée dans son corps lors de l'autopsie avait été tirée au moment de son décès, ce qui prouve l'innocence de Tracy.

Je lui ai aussi rappelé que le médecin légiste avait conclu que la strangulation qui avait causé la mort avait dû être exécutée au moyen d'un objet d'une certaine largeur, tel qu'une sangle ou un collant. Et justement Tracy avait remarqué sur le corps de sa mère, des "cercles autour de ses genoux". Ce qui m'a menée à penser que CC après avoir reçu la balle dans le nombril (pour dissimuler la blessure à Tracy afin qu'il se croit responsable de la mort de sa mère) ne mourait pas assez vite alors le tireur est arrivé à l'heure limite à laquelle il devait partir pour que son absence reste inaperçue des membres de sa famille, alors il a retiré les chaussettes de CC, faites de la même matière que les collants, les a nouées ensemble et s'est servi pour étrangler CC car il ne pouvait pas partir tant qu'elle était encore en vie.

Quant à son visage qui portait des marques de coups, elle se les serait donnés elle-même pour incriminer Tracy, comme l'a fait récemment une jeune femme en Floride qui voulait envoyer son amant en prison (mais il avait installé une caméra cachée qui a tout filmé).

J'ai vu sur le calendrier astrologique qu'il y a eu une éclipse annulaire du soleil le 1er du mois à 9° de la Vierge, et aussi une éclipse totale deux jours avant le décès de la mère de Tracy, soit le 23 novembre 2003, le soleil entrant juste en Sagittaire.

Mercredi 7: Un habitant de Meaux m'a envoyé un mail au sujet de l'affaire non résolue de Karine Leroy. Nous avons échangé plusieurs messages et il m'a fourni des photos montrant le trajet à pied que faisait Karine pour aller à l'école. Je lui ai donné la liste des 3 questions majeures mais il faudrait un détective privé pour avoir accès aux registres qui contiennent les réponses.

J'ai commencé à défaire des bérets à divers stades de finition, que j'ai conservé depuis 2002. J'avais pensé tout balancer à la poubelle mais les tissus étaient luxueux, il y avait du cachemire, de la doublure en soie, et même la pure laine était un drap d'excellente qualité dans de belles couleurs, alors j'ai décidé d'en faire un patchwork en récupérant le maximum de tissu, donc sans faire de pièces dans le tissu récupéré mais arranger les formes déjà existantes en un tout harmonieux, ce qui n'est pas encore une idée arrêtée. J'ai déjà décousu plusieurs bérets. Peut-être en ferai-je un manteau d'intérieur, autrement dit, une robe de chambre.

J'ai relu la décision de la cour d'appel dans l'affaire de Tracy, ainsi que la décision sur sa petition Habeas corpus. Il me semble que plusieurs fois l'avocat mettait le doigt à l'endroit du problème mais il identifiait mal le problème c'est-à-dire qu'il faisait un argument faible alors qu'il en existait un plus fort.

Le 11 octobre: Après trois échanges avec mon correspondant sur l'affaire Leroy j'ai compris qu'il essayait d'éloigner les soupçons de la mère de la jeune fille car il commençait toujours par être d'accord avec moi mais en fin de compte, il finissait toujours par la dédouaner. J'ai fini par ne plus lui répondre. D'ailleurs il avait éveillé ma méfiance dès le début car je lui avais demandé de marquer le raccourci que prenait Karine à travers un parking, en lui disant qu'il pouvait utiliser Paint de Microsoft ou tout autre logiciel, et il m'a répondu, en m'envoyat la photo marquée, qu'il avait trouvé une version gratuite de Paint, alors qu'il est bien connu que Paint fait toujours partie du système Windows, donc il me mentait.

Concernant Tracy et sa mère, j'ai remarqué que le matin où il l'a trouvée morte était le jour de Thanksgiving et qu'il est allé déjeuner chez sa voisine et amie Leanna. Elle dit dans le reportage qu'il s'est levé plusieurs fois de table et qu'à chaque fois il regardait la maison de sa mère en face. Ceci montre qu'il était dans un état émotionnel très troublé, et on le comprend, et il n'était pas capable de cacher ses sentiments.

Par contraste, sa cousine Stacey Killough dit qu'il est venu la voir au volant de la voiture de la mère, la veille vers 17 ou 17H30 ce qui suggère que l'homicide a eu lieu dans les minutes qui ont suivi la visite de celle-ci à sa voisine McCarty, car la mère ne voulait jamais prêter sa voiture à Tracy.

Si Stacey dit vrai, comment se fait-il que Leanna, qui a passé quatre heures avec lui (de 18 à 22 heures), y compris le dîner et une séance de télé, n'a rien remarqué d'anormal dans le comportement de Tracy? Alors que le lendemain au déjeuner de midi, après avoir découvert le corps sans vie de sa mère, il ne tenait pas en place? Ceci tendrait à prouver que Tracy dit vrai.

J'ai pris du recul avec cette histoire pendant deux ou trois semaines. J'ai quand même envoyé un message JPay à Tracy le 11 et une lettre le 26 et un livre par Amazon.

Je me suis intéressée à la peinture d'enseignes pour les magasins ou autres circonstances commerciales. Cet art est beaucoup plus développé aux USA qu'en France. Quand on a du goût pour les « belles lettres » au sens typographique, il y a de quoi se réjouir l'oeil en abondance. Mon premier contact avec cet artisanat a eu lieu en 1983 à Toronto car Joe, mon petit ami de deux mois, démarrait son affaire justement dans cette branche mais à l'époque cela ne m'intéressait pas.

De fil en aiguille sur YouTube j'ai découvert un tutoriel de calligraphie en 47 leçons, enseigné par David Nicholls qui est sérieux mais aussi fantaisiste et rigolo, et cette fois j'ai sauté le pas et j'ai commencé à m'exercer à former les lettres du style "Foundational", le plus proche des lettres romaines. À ce jour je termine l'alphabet des minuscules.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]