Journal de la Femme à Abattre



[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]

Paris, février 2017

Depuis un ou deux mois je suis envahie par les souris . Je ne les ai pas chassées tout de suite car le premier piège made in China que j'ai acheté sur le marché ne fonctionnait pas. Je les trouvais mignonnes et pour éviter quelles courent partout tout le temps je leur ai laissé tous les jours à 18H du fromage et des cacahuètes dans une petite boite, dans laquelle j'avais découpé deux trous pour qu'elles puissent aller et venir. Après avoir mangé elles venaient boire dans un petit verre sur ma table de nuit et je les regardais de près lapper l'eau par petits coups rapides avec leur langue minuscule, debout avec les pattes de devant appuyées sur le bord. Mais elles faisaient des saletés partout et j'en ai eu assez de nettoyer. J'ai trouvé un autre piège, et en l'espace de deux heures j'ai tué six souris! Dès que j'entendais le piège claquer j'enlevais la souris morte et le ré-armais, ainsi elles n'ont pas eu le temps de reconnaître le danger et de se méfier. J'ai finalement trouvé le trou par lequel elles rentraient dans l'appartement. J'ai réfléchi comment le boucher. Je n'ai aucun plâtre ni aucune matière de ce genre alors j'ai pensé bloquer l'issue avec une plaque de métal, découpée dans une boîte de thé, puis je me suis dit que ce serait plus facile si je remplissais la boîte avec quelquechose de suffisamment lourd et la posais devant le trou. Mais qu'est-ce qui pourrait être assez lourd? Et finalement (lumière) j'ai pensé à toutes mes piles usagées que je garde dans une boîte à thé justement, et cette boîte était presque pleine. Et si je posais la boîte sur le petit côté, elle serait encore plus difficile à déplacer que si elle était posée sur un grand côté. Et justement, pil-poil il n'y avait de la place que pour mettre la boîte sur son petit côté. Si les souris arrivent à passer malgré cet obstacle je pousserai des cris de rage.

Mardi 7: J'ai relu toutes les lettres de Tracy et ai tapé tous les renseignements essentiels sur sa vie, puis j'ai imprimé le document et le lui ai envoyé hier avec une courte lettre. Aujourd'hui je voulais faire des pots d'oeufs au lait et une tarte aux pommes mais j'ai préféré nettoyer d'abord la cuisine. Encore ces saletés de souris partout, des marques noires partout où elles posent leurs petites pattes sales. Il me faudra nettoyer entièrement l'appartement quand je me serai débarrassée de toutes celles qui ne peuvent retourner dans leur trou, et je ne pourrai pas tout faire en un seul jour car elles sont allées partout, sur les étagères dans les caisses en plastique, dans les tiroirs à claire-voie de la cuisine...

En faisant des recherches sur Albert Dürer j'ai trouvé cet écrit dont il est l'auteur:

Fais en sorte par tous tes efforts
Que Dieu te donne les huit sagesses.
On appellera facilement homme sage
Celui qui ne se laisse aveugler
Ni par la richesse ni par la pauvreté.

Celui qui cultive une grande sagesse
Supporte également plaisir et tristesse.
Est aussi un homme sage
Celui qui supporte la honte
Comme la gloire.

Celui qui se connaît soi-même et s’abstient du mal,
Cet homme est sur le chemin de la sagesse
Qui en place de vengeance
Prend son ennemi en pitié.
Il s’éloigne par sa sagesse des flammes de l’enfer.

Celui qui sait discerner la tentation du diable et
Sait y résister par la sagesse que Dieu lui octroi.
Celui qui en toute circonstance garde son cœur pur
A choisi le couronnement de la sagesse.
Et celui qui aime vraiment Dieu
Est un chrétien pur et pieux.

Albrecht Dürer, 1509

Mercredi 8: fait une tarte aux pommes italienne. Facile et bonne. Continué le chapitre 17 de BNNY et fait 1H de calligraphie. J'écris des citations de Shakespeare venues d'un livre où les citations du Barde sont ordonnées par thème. Ainsi celui qui veut émailler un discours avec des citations peut trouver rapidement une phrase qui lui convient.

Samedi 11: ces derniers jours j'ai tué beaucoup de souris. Elles sont parvenues à ronger un espace à côté de la ourde boîte avec laquelle j'avais obstrué le trou. Hier il y en avait deux très jeunes au fond de la poubelle vide. Je les ai fait tomber par la fenêtre. Aujourd'hui j'ai découvert un nid de 4 nouveau-nés et les ai jetés dans le wc et tiré la chasse. Cela ne m'amuse pas mais je ne peux pas me laisser attendrir davantage. Il y a toujours plusieurs souris qui batifolent et viennent boire tous les soirs.

Samedi 18: Lettre recommandée de MAIF. Je l'ai refusée car je ne suis pas cliente, je n'ai pas de contrat avec cette boîte. J'étais très surprise et hésitante. Le facteur m'a dit qu'il n'avait pas de temps à perdre. Finalement j'ai confirmé que je refusais le pli.

Reçu une lettre de Tracy datée du 8 où il continue le récit schématique de sa vie. J'ai porté les nouveaux renseignements sur sa timeline.

Tard le soir le petit frigo qui était devant ma porte depuis un mois a été enlevé.

Lundi 20: J'ai terminé une lettre de 6 pages à Tracy et l'ai postée avec suivi. Suis sortie la poster et suis allée faire des courses à G20. En sortant j'ai failli prendre un itinéraire différent, par la rue Philibert Lucot au lieu de la rue Caillaux habituelle. Quand je suis arrivée à l'angle de l'av. de Choisy avec la rue Ph. Lucot, j'ai vu une ambulance en stationnement avec les gyrophares actifs et la porte arrière ouverte, puis de la rue Lucot est arrivée une vieille dame sur une civière portée par deux hommes. C'est curieux que j'aie eu l'idée inhabituelle de prendre cette rue et me sois ravisée. Si je l'avais prise je serais arrivée au moment où les brancardiers sortaient la vieille femme de son immeuble et je les aurais suivis, ce qui n'aurait pas été très agréable.

J'ai reçu du syndic de copropriété Parry's Immo le 2ème de 5 appels de fonds d'environ 3.000 euros pour le ravalement. Le 26 j'ai envoyé un mail à la fratrie avec copie à la notaire Villoteau d'Evreux, les informant que je ne figure pas comme propriétaire dans le registre de la publicité foncière et demande comment le syndic peut me facturer des charges incombant aux copropriétaires.

Sophie m'a répondu en une seule ligne que je n'avais qu'à l'attaquer en justice et que je devais au moins payer les charges régulières. Mais alors et les 15.000 euros (en principal plus intérêts et frais) qui ont été saisis de mon compte l'an dernier, je ne les devais pas non plus?

J'ai répondu à ma soeur que je comprenais sa sérénité à l'idée d'être poursuivie en justice, compte tenu de sa (et celle de la famille en général) méthode de défense qui consiste à retourner l'avocat de son adversaire contre son client, et que je préférerais qu'elle et mes cohéritiers reviennent spontanément à plus de justice.

J'ai du mal à imaginer une femme de bientôt 66 ans (le 12 mars) remplie de haine et de colère mais ma soeur n'a apparemment pas fait comme le bon vin.


[ACCUEIL] - [SOMMAIRE] - [MES PHOTOS FLICKR] - [CONTACT] - [LIENS] - [<--] - [-->]